Cet article date de plus de deux ans.

Ligue des Champions : le Bayern Munich assure l’essentiel face à l’AEK Athènes

Grâce à Javi Martinez et Robert Lewandowksi, le Bayern Munich s’est offert une deuxième victoire cette saison en Ligue des Champions en battant l’AEK Athènes (2-0). Sans briller, les Munichois ont fait le boulot et prennent provisoirement la tête du groupe E.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Avec une seule victoire lors des six derniers matches et un début de saison raté, le Bayern Munich a assuré l’essentiel ce mardi sur la pelouse de l’AEK Athènes. Une victoire 2 à 0 et la première place du groupe en attendant le match entre l’Ajax Amsterdam et le Benfica Lisbonne, mission réussie pour les hommes de Niko Kovac. Mais à l’image de ses dernières sorties, le Bayern n’a pas fait dans le flamboyant.

Face au bloc bas proposé par les Grecs, les Munichois ont eu bien du mal à développer leur jeu, alternant pressing désordonné et festival de mauvais choix. Symbole de ce Bayern grippé, la plus grosse occasion allemande en première mi-temps est l’œuvre… d’un défenseur de l’AEK, tout proche de marquer contre son camp suite à un centre au cordeau de Serge Gnabry, seul munichois à surnager lors de cette première période.

Deux buts en deux minutes

En manque d’idées, le Bayern va finalement s’en remettre à une inspiration de Javi Martinez pour trouver la faille. A l’affut d’une frappe contrée d’Arjen Robben, le milieu espagnol fusille Barkas d’une jolie reprise de volée au point de penalty (1-0, 61e). Un but qui libère les Munichois, faisant le break deux minutes plus tard grâce à Lewandowski, à la conclusion d’un superbe mouvement collectif (2-0, 63e). Le Polonais sera tout près de s'offrir un doublé dans la foulée, voyant sa reprise aux six mètres bien stoppée en deux temps par Barkas (65e). Un Bayern à l'économie, qui se contentera de gérer tranquillement la fin de match. Trois points et un petit pas vers la qualification, seules choses à retenir de Munichois toujours convalescents. 

Valence accroché par Berne

Valence ne décolle pas. Alors que le club espagnol avait l'occasion de prendre provisoirement la deuxième place du groupe H avant le choc entre Manchester United et la Juventus, les Espagnols n'ont pu faire mieux que match nul sur la pelouse des Young Boys de Berne (1-1). Un match à l'accent Ligue 1 puisque l'ancien parisien Guillaume Hoarau sur penalty a répondu à l'ouverture du score de Michy Batshuayi, ancien pensionnaire de l'Olympique de Marseille. Au classement, les Suisses prennent leur premier point mais restent derniers alors que Valence est troisième avec deux points. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.