Cet article date de plus de six ans.

Ligue des champions : la Juventus Turin, l'invitée surprise de la finale

Victorieux lors du match aller (2-1), les Italiens ont éliminé les tenants du titre en arrachant le nul à Madrid (1-1) au match retour. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Victorieux lors du match aller, les Italiens ont éliminé le Real Madrid en Espagne, mercredi 13 mai 2015, en demi-finale retour de la Ligue des champions. (GERARD JULIEN / AFP)

Il n'y aura pas de clasico espagnol en finale. Déjouant bien des pronostics, la Juventus Turin a obtenu un match nul sur le terrain du Real Madrid (1-1), mercredi 13 mai, lors de la demi-finale retour de la Ligue des champions. Ce bon résultat qualifie des Italiens courageux et réalistes, qui retrouveront le FC Barcelone, le 6 juin prochain à Berlin. Voilà ce qu'il faut retenir de la rencontre.

La malédiction du tenant pèse sur le Real

Alors que l'affaire semblait mal engagée avec le but sur penalty de l'incontournable Cristiano Ronaldo (23e), les bianconeri ont fait le dos rond pour égaliser grâce à un but d'Alvaro Morata (57e), servi par le Français Paul Pogba. Tant pis pour les Espagnols, qui n'ont pas su trouver la faille malgré de très nombreuses occasions. Depuis 1990, aucune équipe sacrée en Ligue des champions n'a réussi à garder son titre l'année suivante. La malédiction durera une année de plus.

La Juventus est éternelle

Cela faisait 12 ans qu'on n'avait plus vu la Vieille Dame à ce niveau. On la disait usée, vieillissante, engluée dans un championnat trop facile. Et la Juventus, par la science tactique de ses défenseurs, à la vision du jeu de ses milieux de terrain et à la finition clinique de son avant-centre Alvaro Morata, fait chuter le tenant du titre. Pas mal pour le petit poucet des demi-finales. On attend de voir sa défense en acier trempé contre l'incroyable attaque Mesi-Suarez-Neymar du Barça pour une finale tout en contraste.

Quelques motifs de satisfaction côté français : on pourra aussi noter que les deux clubs français,  le PSG et Monaco, ont été sortis par les deux finalistes. Et remarquer que le défenseur latéral tricolore Patrice Evra va connaître sa cinquième finale de Ligue des champions. En demi-finale, "Pat'" est tout simplement injouable. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.