Ligue des champions : Gnabry positif à la Covid-19, Bayern-Atlético remis en cause

Après le test positif de Serge Gnabry à la Covid-19, les autorités bavaroises doivent décider si le match de Ligue des champions entre le Bayern Munich et l'Atlético de Madrid peut avoir lieu.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Serge Gnabry (Bayern Munich) court dans une Allianz Arena vide. (SVEN HOPPE / DPA)

Une menace pesait mercredi à la mi-journée sur le match Bayern Munich-Atlético Madrid, comptant pour la 1re journée de Ligue des champions et prévu en soirée, en raison d'un test positif au coronavirus mardi soir de l'attaquant bavarois Serge Gnabry. "Le match aura-t-il lieu?", se demande le diffuseur Sky, à l'unisson de médias allemands en attente des dernières informations de Munich.

Les joueurs du Bayern, cas contact ou pas cas contact ? 

Serge Gnabry, qui a participé mardi au dernier entraînement collectif, a reçu après celui-ci le résultat positif de son test. Il a été immédiatement placé en quarantaine. Selon les règles en vigueur en Bavière, les "personnes contacts" sont censées respecter une quarantaine de 14 jours. Est considérée comme une "personne contact" tout personne qui s'est tenue à moins d'1,50 mètre de la personne infectée, sans masque, pendant au moins 15 minutes.

Les autorités sanitaires ont enquêté mercredi matin au Bayern pour déterminer si d'autres joueurs ou membres du club pouvaient être considérés comme "personnes contact". D'autres tests ont par ailleurs été diligentés mercredi matin pour tous les joueurs. Les résultats sont attendus dans l'après-midi.

La décision sanitaire attendue

Les mesures prises par le club depuis le début de la crise évitent en principe tout contact rapproché entre les joueurs en dehors du terrain. Dans les vestiaires et les douches, les joueurs sont isolés, et ils sont censés porter un masque en permanence lorsqu'ils sont ensemble hors du terrain.

Le règlement de l'UEFA prévoit qu'un match doit avoir lieu si une équipe dispose d'au moins 13 joueurs, dont un gardien de but, en état de jouer. Mais la décision finale d'annuler le match reviendrait en tout état de cause aux autorités sanitaires de Munich, et non aux instances du football. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.