Ligue des champions : Gérald Darmanin dénonce l'attitude de "milliers de supporters britanniques" sans billet ou avec de faux tickets

La finale de la Ligue des champions a été retardée de plus de trente minutes et marquée par des scènes de chaos autour du Stade de France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à Paris, le 20 mai 2022. (JULIEN DE ROSA / AFP)

Des coupables désignés. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a blâmé samedi 28 mai l'attitude de "milliers de 'supporters britanniques sans billet ou avec des faux billets qui ont forcé les entrées" du Stade de France le soir de la finale de la Ligue des champions.

>> Ligue des champions : filtrage forcé, barrières escaladées, faux billets... Ce que l'on sait des incidents qui ont retardé la finale

Dans un tweet, accompagné d'une photo de lui et de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, au PC de sécurité du Stade de France, le ministre de l'Intérieur assure que "des milliers de 'supporters' britanniques, sans billet ou avec des faux billets, ont forcé les entrées et, parfois, violenté les stadiers".

La rencontre entre Liverpool et le Real Madrid a débuté avec plus d'une demi-heure de retard, alors que des spectateurs sans billet escaladaient les grilles de l'enceinte du stade pour tenter d'entrer. De brèves échauffourées les ont opposés aux forces de l'ordre, qui ont fait usage de gaz lacrymogène. Certains spectateurs, qui étaient munis de billets, n'ont pu accéder au stade qu'en fin de première mi-temps.

Une centaine de personnes interpellées

La préfecture de police de Paris (PP) a expliqué qu'avant la rencontre, "de nombreux supporters sans billet pour le match ou détenteurs de faux billets ont perturbé l'accès au stade de France, au niveau du périmètre de sécurité extérieur".

"Exerçant une pression forte pour pénétrer dans l'enceinte, ces supporters ont retardé l'accès des spectateurs munis de billets. Profitant de cette action, un certain nombre de personnes est parvenu à franchir les grilles protégeant l'enceinte du stade", a ajouté la PP.

Dans la journée de dimanche, la préfecture a annoncé que 105 personnes avaient été interpellées et 39 placées en garde à vue. Parmi les personnes arrêtées, des vendeurs de faux billets aux abords du stade. L'un d'eux avait une cinquantaine de contrefaçons sur lui.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.