Ligue 1 : lutte pour le titre, course à l'Europe, maintien... Les quatre raisons de suivre la 37e journée

Lille et le PSG se disputent le titre mais les enjeux de la 37e journée de Ligue 1, dimanche, sont multiples.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Les Lillois lors de la réception de Nice, au Stade Pierre-Mauroy, le 1er mai 2021. (DENIS CHARLET / AFP)

En haut de tableau ou bien plus bas, rien n'est arrêté à l'aube de cette 37e journée de Ligue 1, hormis la relégation en Ligue 2 de Dijon, déjà officialisée depuis le 25 avril. Pour le titre, Lille espère mettre fin aux derniers espoirs du PSG ; les places en Ligue des champions mais aussi en Ligue Europa restent à attribuer tout comme celles du deuxième relégué et du barragiste. Voici tous les enjeux de la 37e journée, qui se tient dimanche 16 mai (21 heures).

Une lutte intense pour le titre

Lille s'en rapproche et n'a plus qu'à finir le travail. Dix ans après son dernier titre de champion de France, le LOSC peut être sacré dès dimanche, au soir de la 37e journée. Avec trois points d'avance sur les PSG, les Nordistes ont leur destin en mains.

S'ils veulent être couronnés avant la 38e journée, les Lillois (79 pts) doivent faire un meilleur résultat que les Parisiens (76 pts). Si le PSG perd à domicile contre le Stade de Reims, un nul contre Saint-Étienne suffira pour Lille. En cas de nul du PSG, le LOSC devra l'emporter pour être titré. En cas de victoire parisienne, les hommes de Christophe Galtier devront attendre la 38e journée.

Qui sera en Ligue des champions ?

En cas de mauvais résultat contre Reims, outre la possibilité d'offrir définitivement le titre à Lille, le PSG pourrait même manquer sa qualification en Ligue des champions. À respectivement deux et trois points derrière, Monaco (74 pts) et Lyon (73 pts) sont en embuscade. L'OL se déplace à Nîmes et comptera sur un faux pas monégasque contre Rennes.

Seules les trois premières places sont qualificatives pour la C1 : les deux premières directement en phase de groupes alors que la troisième qualifie pour le 3e tour préliminaire (sauf si Manchester United remporte la Ligue Europa, auquel cas le 3e rejoindra aussi la phase de poules).

L'Europe dans la tête

Un peu plus en retrait, trois clubs se disputent deux tickets pour la Ligue Europa et la Ligue Europa Conférence, la nouvelle Coupe d'Europe créée par l'UEFA. Grâce au PSG et à Monaco qui s'affronteront en finale de Coupe de France, mercredi 19 mai, alors qu'ils sont déjà assurés de terminer dans les quatre premiers, la cinquième place devient automatiquement qualificative pour la phase de poules de la C3.

Marseille, Lens et Rennes jouent une place en Ligue Europa (la 5e) ou en Ligue Europa Conférence (la 6e) sur cette fin de saison. À égalité de points avec Lens (56 pts chacun), Marseille a l'avantage grâce à sa différence de buts (+6 contre +5). Les deux clubs, qui possèdent une unité d'avance sur le Stade Rennais (55 pts), peuvent définitivement laisser les Bretons sur le carreau. Pour cela, l'OM doit battre Angers et Lens s'imposer à Bordeaux en espérant que le SRFC s'incline dans le même temps à Monaco. À l'inverse, du fait de sa différence de buts favorable (+11), le Stade Rennais peut dépasser un ou ses deux concurrents en cas de meilleur résultat qu'eux.

Les places sont chères pour le maintien

Dijon condamné, il reste une place de relégué et une autre de barragiste en jeu. Six équipes (Brest, Bordeaux, Strasbourg, Lorient, Nantes et Nîmes) sont concernées par la 19e place. Il faut ajouter Reims (13e), concerné par la 18e place.

En déplacement à Paris, les Rémois auront fort à faire mais peuvent tout de même officialiser leur maintien dès ce week-end, peu importe leur résultat. Si Nantes ne l'emporte pas à Dijon, Reims sera à l'abri d'une relégation.

Une relégation qui sera difficile à éviter pour Nîmes en cas de défaite face à Lyon. Cumulée à un nul minimum de Nantes, celle-ci serait quasiment officielle étant donnée la différence de buts très négative des Nîmois (-26).

Le Nîmois Zinedine Ferhat célèbre après son but contre Metz, dimanche 9 mai. (JEAN CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Les quatre équipes en dehors de la zone rouge ont leur destin en mains. Brest, qui possède trois points d'avance sur le 18e, se déplace à Montpellier où un résultat lui ferait le plus grand bien avant de recevoir le PSG, dimanche prochain.

Bordeaux, deux unités d'avance sur le 18e, reçoit Lens. Enfin, Strasbourg et Lorient, à égalité de points (-11 de différence de buts pour Strasbourg ; -19 pour Lorient), affrontent respectivement Nice et Metz avant de s'opposer lors de la 38e journée. Une rencontre qui pourrait alors prendre des allures de finale pour le maintien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.