La prolongation de Neymar au PSG : "Ce n'est même plus un sujet", tranche le Brésilien qui se sent "comme à la maison"

En fin de contrat en 2022, Neymar pourrait trouver en la qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions du PSG un motif supplémentaire pour prolonger son bail.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le N.10 du PSG, Neymar, lors de la qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions, le 13 avril 2021. (FRANCK FIFE / AFP)

Neymar, artisan de la qualification parisienne pour les demi-finales de Ligue des champions obtenue mardi 13 avril aux dépens du Bayern Munich (3-2, 0-1), a estimé se sentir "plus heureux qu'avant" au PSG, qui espère le voir prolonger son contrat finissant en 2022. "Ce n'est même plus un sujet pour moiIl est évident que je me sens très à l'aise, comme à la maison, ici au Paris Saint-Germain", a-t-il lancé au micro de TNT Sports Brésil après la rencontre. 

 

Transféré de Barcelone en grande pompe en 2017 pour 222 M EUR, devenu au passage le joueur le plus onéreux de l'histoire, Neymar a été soupçonné d'envisager un retour en Catalogne, notamment à l'été 2019. Mais il a par la suite atteint la finale de la Ligue des champions en 2020, perdue 1-0 face au Bayern, et envisage désormais de prolonger son bail au PSG, alors que le directeur sportif parisien Leonardo jugeait en février qu'un nouveau contrat était "en bonne voie". "Je me sens plus heureux qu'avant", a insisté Neymar.

"Kylian et Neymar n'ont pas d'excuses pour partir"

Ces propos font échos à ceux tenus quelques minutes auparavant par son président Nasser Al-Khelaïfi, qui espère toujours prolonger ses deux superstars Neymar et Kylian Mbappé, également en fin de contrat en 2022. "Kylian et Neymar n'ont pas d'excuses pour partir, parce qu'on a tout pour gagner maintenant la Ligue des champions ici. On est une grande équipe, aujourd'hui", a lancé le dirigeant qatarien dans un sourire, au micro de la chaîne française RMC Sport.

Interrogé par TNT Sports sur ce que représentait pour lui cette qualification, Neymar a assuré que ce n'était pas un message envoyé par Paris aux autres puissances du football européen. "Je crois que le message, nous l'avions envoyé l'an dernier, en atteignant la finale. Nous avions fait un bon match face au Bayern qui était alors, selon moi, la meilleure équipe du tournoi", a-t-il analysé. "Mais cette année, je n'ai pas vu cela. J'avais même dit à mes équipiers pendant le tirage que je voulais tomber sur le Bayern. Eux me disaient de ne pas dire ça, de rester sérieux, et nous avons tiré le Bayern. Nous avions besoin de nous prouver à nous-mêmes que nous pouvions (les battre) et nous l'avons fait", a-t-il savouré. 

Quant à son explosion de joie avec son coéquipier Paredes juste devant l'Allemand Kimmich, le N.10 brésilien a écarté toute volonté de provoquer son adversaire : "Ce n'était pas du tout une provocation. J'ai juste vu Nelson devant moi, c'était pour fêter la victoire avec lui, et le hasard a fait que c'était devant Kimmich."

Avec AFP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.