"Jamais rassasiées..." : pendant que les hommes rament, les joueuses de Lyon gagnent et visent une cinquième Ligue des champions d'affilée

Les joueuses de Lyon affrontent Wolfsburg en finale de la Ligue des champions féminine de football. Les Lyonnaises peuvent écrire l'histoire de leur sport en remportant face aux Allemandes un 5e titre européen consécutif.

Les joueuses de l\'OL célèbrent leur victoire contre le PSG à Auxerre le 9 août 2020
Les joueuses de l'OL célèbrent leur victoire contre le PSG à Auxerre le 9 août 2020 (JUAN SOLIZ / DPPI via AFP)

Les Lyonnaises peuvent se hisser à la hauteur du Real Madrid des années 1950 d'Alfredo Di Stefano et Raymond Kopa : si elles remportent la Ligue des champions féminine contre Wolfsburg à Saint-Sébastien (Espagne), dimanche 30 août à 20 heures, elles égaleraient le record de cinq titres consécutifs dans la compétition européenne, et écriraient une nouvelle page de l'histoire du football

L'OL féminin est une formidable machine à gagner qui s'est construite ces quinze dernières années grâce à l'investissement de son président, Jean-Michel Aulas, explique la capitaine de l'OL Wendie Renard : "On a un collectif depuis plusieurs saisons, et un président qui investit années après années, qui met des moyens. Il a réussi à créer une très bonne équipe, au plus haut niveau. Il y a des filles qui partent, et d'autres qui arrivent, mais le plus important c'est de gagner des titres."

On est au top et on a envie d'y resterWendie Renardà franceinfo

Jean-Michel Aulas a compris qu'avec un budget de sept à huit millions d'euros, soit 41 inférieur à celui de son équipe masculine, il pourrait construire la meilleure équipe féminine d'Europe, voire du monde, pour Wendie Renard : "On sait qu'on est encore une fois chassées, il faut donc faire plus d'efforts que nos adversaires, parfois c'est dur, mais on essaye du mieux que l'on peut. Pour l'instant ça nous sourit. Il faut donc encore se faire violence pour aller chercher ce trophée."

Ces dernières années, les titres se sont accumulés. Sur la scène nationale d'abord : 14 titres de championnes de France, neuf Coupes de France. Des victoires qui ont forgé les Lyonnaises, dirigées depuis l'été dernier par Jean-Luc Vasseur : "Il y a cet ADN inscrit en elles – maintenant, parce que ce n'est pas tombé du ciel comme ça. Jamais rassasiées, elles sont toujours très motivées. Il y a une dynamique de la compétition, il suffit qu'on fasse un petit jeu et elles veulent toutes gagner ! Forcément, ce n'est pas possible... Elles sont pratiquement conditionnées pour ce type de compétition."

Une soif de victoires inassouvie

Au plan européen, avec six Ligues des champions dont les quatre dernières éditions, elles détiennent déjà le record de la compétition. Leur entraîneur est impressionné par cette volonté de gagner : "Quand on les voit vivre, remporter un quart de finale, une demi-finale, il y a toujours cette fraîcheur, cette envie d'aller de l'avant, cette mentalité-là dont je m'imprègne aujourd'hui."

Les Lyonnaises auront en face d'elles les Allemandes de Wolfsburg doubles vainqueurs de la compétition en 2013 et 2014 et qui ne rêvent que d'une chose : les faire tomber de leur piédestal ce soir pour redevenir les reines de l'Europe.