Incidents au Stade de France : la polémique fragilise la campagne législative de la majorité

Publié
Incidents au Stade de France : la polémique fragilise la campagne législative de la majorité
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Alors que le fiasco de l'organisation de la finale de Ligue des Champions au Stade de France, samedi 28 mai, continue de faire des remous, le timing s'avère particulièrement mauvais pour Emmanuel Macron et sa majorité parlementaire, à 11 jours des élections législatives, explique le journaliste Thibault Petit.

À moins de deux semaines du premier tour des élections législatives, la polémique autour de l'organisation de la finale de Ligue des Champions au Stade de France est une épine dans le pied de la majorité présidentielle. L'exécutif "paraît désorganisé, mal préparé à deux ans des Jeux Olympiques de Paris. En coulisses, Emmanuel Macron a d'ailleurs recadré son ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin", explique le journaliste Thibault Petit.

Pas de majorité absolue pour Emmanuel Macron ?

Et pour cause : le parti Renaissance est en perte de dynamique dans les sondages. "Hier, l'IFOP donnait au mouvement Ensemble entre 275 et 310 députés, aujourd'hui Elabe confirme la tendance", précise-t-il. La barre des 289 députés, nécessaire pour constituer une majorité absolue, est donc loin d'être acquise pour Emmanuel Macron. De quoi inciter les oppositions à tirer avantage de la polémique autour de cette soirée de Ligue des Champions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.