Incidents au Stade de France : "il faudra tirer les leçons de ce qui n’a pas fonctionné" selon Pierre Rabadan

Publié
Incidents au Stade de France : "il faudra tirer les leçons de ce qui n’a pas fonctionné" selon Pierre Rabadan
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Adjoint à la maire de Paris en charge des sports, Pierre Rabadan est en duplex dans le 23h de Franceinfo dimanche 29 mai. Il donne sa vision des débordements qui ont eu lieu au Stade de France et ce qui pourrait être amélioré à l’avenir dans l’organisation d’événements sportifs en France.

La finale de la Ligue des Champions au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) samedi 28 mai a été marquée par de nombreux incidents aux abords du stade. "Moi-même ayant été au milieu de la foule à un moment compliqué pour rentrer, évidemment on a vu qu’il y avait des choses dont il va falloir rapidement tirer les conséquences. Je tiens à souligner que côté Paris, il y avait la fan zone de Liverpool avec presque 50 000 personnes regroupées où il y a eu quasiment aucun débordement. Après ça pose la question des abords du stade, des non-détenteurs de billets, des personnes qui avaient vraisemblablement des faux billets et de la gestion de ces flux. Il y a sans doute, au vu de ce qui s’est passé hier soir, beaucoup de progrès à faire là-dessus", affirme Pierre Rabadan, adjoint à la maire de Paris en charge des sports, en duplex dans le 23h de Franceinfo dimanche 29 mai.

"Il faudra tirer les leçons de ce qui n’a pas fonctionné"

À l’avenir, la France doit accueillir de grands événements comme la Coupe du monde de rugby en 2023 ou bien les Jeux olympiques de Paris en 2024. De nombreux supporters étrangers devraient être présents. "On a depuis 2016 accueilli énormément d’événements sportifs internationaux, de plus ou moins grande ampleur. Alors évidemment, la Coupe du monde de rugby, qui est dans les cinq plus grands événements, et les Jeux olympiques et paralympiques qui arrivent, sont d’un ordre encore plus important. C’est pour ça qu’il faudra tirer les leçons de ce qui n’a pas fonctionné" au Stade de France samedi, déclare Pierre Rabadan.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.