Finale de la Ligue des champions: le Barça trop fort pour la Juventus (3-1)

C'est le quatrième trophée des Catalans en dix ans. 

Les joueurs du Barça se congratulent lors de leur victoire en Ligue des champions 3-1 contre la Juventus Turin, le 6 juin 2015 à Berlin (Allemagne). 
Les joueurs du Barça se congratulent lors de leur victoire en Ligue des champions 3-1 contre la Juventus Turin, le 6 juin 2015 à Berlin (Allemagne).  (? REUTERS STAFF / REUTERS / X01095)

Le FC Barcelone a décroché sa cinquième Ligue des champions en battant la Juventus Turin 3-1, au stade olympique de Berlin (Allemagne) samedi 6 juin. Les Catalans ont eu du mal à se défaire d'une équipe italienne accrocheuse. Trois buts de Rakitic, d'entrée de jeu, de Suarez après l'heure de jeu et de Neymar dans le temps additionnel ont permis de faire la différence, malgré un but de l'attaquant espagnol évoluant sous les couleurs turinoises Alvaro Morata. 

C'est le quatrième trophée du Barça en dix ans, ce qui résume bien la domination de cette équipe sur le football européen du XXIe siècle. Le milieu du FC Barcelone Xavi, entrée en cours de jeu, a disputé sa 151e rencontre de Ligue des champions, établissant un nouveau record. Le milieu de terrain barcelonais a soulevé la coupe, son 25e trophée sous les couleurs catalanes, record du club. 

Paul Pogba : "ça fait mal"

Sepp Blatter, qui n'était pas présent au stade, a félicité les Catalans en leur rappelant qu'ils se qualifiaient ainsi pour la coupe du monde des clubs, création de la Fifa.

La Juventus, en position d'outsider, n'a pas grand chose à regretter. Privée de son leader défensif, Giorgio Chiellini, blessé dans la semaine précédant le match, les Italiens ont contenu la plupart des assauts de la triplette catalane Messi-Suarez-Neymar, auteur de 122 buts cette année. Mais leur défense, impressionnante face au Real Madrid en demi-finales, a concédé un but de trop pour leur permettre de rêver. Paul Pogba ne cachait pas sa frustration à la fin de la rencontre : "Ça fait mal, reconnaît-il sur Canal +. On était confiants, d'autant qu'on est revenus à 1-1. Félicitations à Barcelone, ils avaient quelque chose que nous n'avions pas. J'ai bien regardé la Coupe, je vais tout faire pour la gagner un jour." 

Comme les années précédentes, la logique est respectée en finale. L'Atletico Madrid en 2014 ou Dortmund en 2013 avaient surpris les grands d'Europe, jusqu'à la finale, où ils avaient cédé contre plus fort qu'eux (le Real Madrid et le Bayern). Vainqueur de son championnat et de la coupe nationale, ce Barça est bien la meilleure équipe de l'année 2015.