Foot : Lyon concède le nul face à Séville (0-0) et se fait éliminer de la Ligue des champions

Les Lyonnais n'ont pas réussi à s'imposer par deux buts d'écart pour se qualifier pour le tour suivant.

Match entre Seville et Lyon, lors du dernier match des poules de la Ligue des champions, mercredi 7 décembre.
Match entre Seville et Lyon, lors du dernier match des poules de la Ligue des champions, mercredi 7 décembre. (ELYXANDRO CEGARRA / NURPHOTO)
Ce qu'il faut savoir

Lyon concède le nul face à Séville (0-0) et se fait éliminer de la Ligue des champions. Les hommes de Bruno Genesio avaient encore une petite chance de se qualifier pour les huitièmes du championnat, lors du dernier match des poules, mercredi 7 décembre. Ils n'ont pas réussi à s'imposer par deux buts d'écart minimum, condition sine qua non pour obtenir la deuxième place du groupe, derrière la Juventus Turin. 

Objectif : se souvenir de l'aller. Les Lyonnais, qui réalisaient un très mauvais début de saison, avaient copieusement dominé l'équipe espagnole et tiré deux fois sur la barre, avant de craquer en fin de match (0-1).

Valbuena, le revenant. Le meneur de jeu lyonnais a fait son retour dans le groupe depuis quelques rencontres et enchaîne les bonnes prestations. Le milieu international est l'un des (rares) hommes en forme côté lyonnais. 

Le FC Séville, c'est du costaud. Solide troisièmes de Liga, derrière le Real et le Barça, mais devant l'Atlético de Madrid, les hommes de Jorge Sampaoli alignent une attaque de feu, portée par Samir Nasri, qui a retrouvé son meilleur football en Espagne.

Monaco, lui, est déjà qualifé, et assuré de la première place. Son déplacement à Leverkusen ne présente donc qu'un intérêt limité.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FOOT

22h42 : "On a beaucoup de regrets."

Interviewé sur Canal +, Mathieu Valbuena regrette que son équipe, qui a "tout donné" et fait "un gros match" n'ait pas été récompensée. "On sait qu'on a le potentiel, c'est l'efficacité qui nous manque."

22h41 : Dans les autres rencontres, Monaco a perdu le match sans enjeu contre Leverkusen (0-3). Dortmund est revenu in extremis face au Real Madrid (2-2), forçant les Madrilènes à terminer seconds de leur groupe. A noter aussi le carton de Porto face à une équipe de Leicester démobilisée car déjà qualifiée (5-0).

22h39 : Les Lyonnais pourront nourrir des regrets. Ils ont copieusement dominé, frappé 21 fois au but, sans trouver la faille.





(JEFF PACHOUD / AFP)

22h38 : C'est terminé au Parc OL. Lyon n'a pas réussi l'exploit de battre Séville, se contente d'un nul (0-0), et termine 3e de son groupe. Bye bye la Ligue des champions, place à la Ligue Europa en février prochain.

22h36 : 91e minute, frappe de Rafael qui échoue au ras du poteau. La meilleure occasion lyonnaise de la seconde période arrive un peu tard.

22h32 : Les Lyonnais n'ont a priori plus que quelques minutes à jouer en Ligue des champions, et leur révolte pour inscrire les deux buts indispensables pour se qualifier se fait attendre.

22h29 : 84e minute de jeu. Les supporters lyonnais râlent dès que le gardien sévillan met deux bonnes minutes à dégager son camp. Effectivement, Rico a gagné un maximum de temps depuis le début de la partie.

22h21 : Un quart d'heure encore à jouer à Lyon, et l'OL est incapable de trouver la faille dans la défense sévillane regroupée. Pire, plus le temps passe, moins les Lyonnais se créent d'occasions. , 78e.

22h13 : Et bravo à Karim Benzema pour son doublé !

22h14 : Et pendant ce temps, le Real mène 2-1 contre le Borussia Dortmund, ce qui donnerait aux Merengue la première place de leur groupe. Résultat acquis grâce à l'avant-centre français du Real, qui atteint la barre des 50 buts en C1.

22h06 : Mathieu Valbuena se distingue aussi dans le secteur défensif. A l'instant, il sauve une balle de but en expédiant un ballon en corner, empêchant un attaquant sévillan de reprendre le ballon à cinq mètres du but, seul, au second poteau. , 62e.

22h02 : Le meilleur Lyonnais sur la pelouse, c'est Mathieu Valbuena. L'ancien paria rayonne sur son côté gauche, crée beaucoup de différences et distribue les bons ballons. Encore et toujours entre Lyon et Séville, 57e.








(PHILIPPE DESMAZES / AFP)

21h49 : "Il y a encore de la place", réagit à chaud Bruno Genesio, le coach lyonnais sur Canal +. La seconde période vient de reprendre. entre Lyon et Séville.

21h35 : Dans l'autre rencontre concernant un club français, Monaco est mené à Leverkusen. Pas de panique, les Monégasques sont déjà assurés de terminer premiers de leur groupe et ont aligné une équipe B.

21h33 : C'est la pause à Lyon, et l'OL sort d'une première période extrêmement convaincante contre Séville. Le problème, c'est que les Lyonnais n'ont pas inscrit de but. toujours, un résultat qui condamnerait les Lyonnais à être reversés en Ligue Europa.



(PHILIPPE DESMAZES / AFP)

21h24 : C'est certain, un chat noir rôde dans les travées du Parc OL. A l'instant, Mathieu Valbuena vient de déposer une merveille de frappe aux 16 mètres sur la barre transversale ! La deuxième de la soirée pour les Lyonnais.

21h21 : Un peu plus d'une demi-heure de jeu, l'OL connaît un gros temps fort (10 tirs à 1 depuis le début du match), mais n'arrive pas à marquer. Comme au match aller, finalement perdu contre le cours du jeu. , 34e.

21h11 : Le match s'emballe : deux penalties non sifflés par l'arbitre (un de chaque côté) et Lyon qui heurte la barre, sur une tête de Corentin Tolisso de près. , 24e, mais le spectacle est maintenant au rendez-vous.

21h07 : Je ne peux croire à une victoire par 2 buts d'écart de l'OL. Il me semble que Séville a plus d'armes pour confisquer le ballon et empêcher l'OL de marquer

21h07 : La première énorme occasion du match est... sévillane. Sur un contre, Vitolo se retrouve face au gardien lyonnais Anthony Lopes, et décoche un tir croisé qui achève sa course sur le poteau ! Avertissement sans frais pour les Gones. , 20e.

21h03 : Un quart d'heure de jeu. L'OL essaie de faire le jeu, mais n'y arrive. Séville essaie de procéder par contre, mais n'y arrive pas. Bref, le match tarde à s'emballer. , 15e.

20h55 : A noter que le gardien lyonnais Anthony Lopes joue avec des bouchons d'oreille. Il se remet difficilement d'un pétard qui lui a explosé à côté des oreilles à Metz samedi. Il souffre toujours d'acouphènes et de surdité traumatique. Petite coquetterie : ils sont jaunes, assortis à son maillot. , 8e.

20h52 : Les Lyonnais démarrent bien la rencontre, avec une jolie frappe de Valbuena sortie en corner par le gardien sévillan. Le brouillard aussi démarre bien la partie, en s'installant dangereusement dans le camp lyonnais., 4e.

20h47 : Le coup d'envoi du match vient d'être donné. Lyon-Séville 0-0.

20h43 : L'hymne de la Ligue des champions a été conçu par son créateur pour laisser le temps aux fans d'aller faire pipi avant le début du match. Vous avez une minute et quinze secondes.

20h40 : Sur le papier, le FC Séville, c'est plus fort que Lyon. L'équipe est 3e en Liga, devant l'Atletico Madrid d'Antoine Griezmann, et a gagné le match aller. Mais on se souvient que l'OL avait posé des problèmes aux Andalous, tiré deux fois sur la barre, pour une défaite cruelle (0-1).

20h37 : Les enjeux de la soirée sont simples : l'OL doit gagner par deux buts d'écart contre Séville. Tout autre résultat éliminerait les hommes de Bruno Genesio.

20h31 : Le match a failli... ne pas avoir lieu : un épais brouillard recouvrait la pelouse à une grosse heure du coup d'envoi. Mais heureusement, la brume s'est levée.

20h26 : Le "once" de Séville face à l'OL. Cherchez bien, au milieu de terrain, une tête connue (et peroxydée) : Samir Nasri. L'ancien joueur d'Arsenal, banni des Bleus, renaît et retrouve son football en Espagne.

19h58 : Victime de "surdité traumatique" après avoir été la cible de jets de pétard, samedi, le gardien de l'Olympique lyonnais, Anthony Lopes, était incertain pour ce soir. Il sera finalement titulaire face au Séville FC, annonce l'OL.

18h32 : Cristiano Ronaldo est empêtré dans les "Football Leaks". Le Portugais est accusé d'avoir dissimulé 150 millions d'euros dans des paradis fiscaux. Son club, le Real Madrid, a dû voler à son secours hier soir. Franceinfo résume ce que l'on sait de cette vaste affaire d'évasion fiscale.




(REUTERS)