Chelsea met fin aux rêves du PSG en Ligue des Champions

Enorme déception pour le Paris Saint-Germain qui s'incline 2-0 sur la pelouse de Chelsea en quart de finale retour de la Ligue des Champions, et est donc éliminé de la compétition. Les Parisiens avaient pourtant pris un avantage confortable après le match aller au Parc des Princes, remporté trois buts à un.

(Dylan Martinez Reuters)

Ils en étaient pourtant tout proches. Plus encore que la saison dernière, quand le FC Barcelone avait mis fin aux espoirs parisiens, en quart de finale là aussi, de justesse. Vainqueurs 3-1 du match aller au Parc des Princes, les joueurs du Paris Saint-Germain ont été pris à la gorge à Stamford Bridge, territoire du Chelsea FC.

Résultat : une défaite 2-0 et une élimination pure et simple de la Ligue des Champions. Cruel, mais implacable scénario, qui s'est dénoué en l'absence de Zlatan Ibrahimovic, blessé et remplacé par un décevant Edinson Cavani.

Les Blues omniprésents

Passées les dix premières minutes de la rencontre lors desquelles les Parisiens se sont positionnés très haut sur le terrain, la pression des joueurs locaux n'a fait que s'accroître. Pressing constant, justesse technique, tout y était. Et, paradoxalement, c'est la sortie sur blessure du joyau Eden Hazard qui a provoqué la chance de Chelsea. Son remplaçant, Andre Schürrle, profitait d'un cafouillage dans la surface de réparation pour tromper Salvatore Sirigu, à la 32e minute.

Puis, après la mi-temps, les Parisiens ont tenu, et sont même sortis de leur moitié de terrain, sans vraiment réussir à inquiéter les Blues qui, eux, ont touché deux fois la barre transversale. Le plus cruel était à venir.

Fin de match irrespirable

Car c'est finalement au moment où le PSG semblait desserrer l'étau anglais - les entrées de Yohan Cabaye et Javier Pastore aidant - qu'un autre remplaçant des Blues allait sceller le sort de la rencontre. Demba Ba, né en région parisienne et supporter du PSG, réussissait à placer le bout de son pied sous le ballon, dans les six mètres de Sirigu, pour tromper une dernière fois le portier parisien. A la 87e minute.

Devant son banc de touche, José Mourinho pouvait exulter, très démonstrativement comme à son habitude. Ses Blues venaient de réussir ce que les Français craignaient. Ils verront les demi-finales de la Ligue des Champions. Au contraire de Parisiens au coeur certainement très lourd ce mardi soir.

Dans l'autre quart de finale disputé mardi soir, le Real Madrid a eu très chaud, battu 2-0 sur la pelouse du Borurssia Dortmund, mais qualifié pour les demi-finales à la faveur de sa victoire (3-0) lors du match aller.