Cet article date de plus de quatre ans.

Barcelone et le Bayern totalisent en Ligue des Champions

Favoris de leur groupe respectif, Barcelone (7-0 face au Celtic Glasgow) et le Bayern Munich (5-0 devant Rostov) ont assommé leurs adversaires mardi lors de la 1re journée de Ligue des Champions.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Dans le groupe D, sans doute l'un des plus serrés, le Bayern (Lewandoski, Mueller, Bernat et doublé de Kimmich) a atomisé l'équipe russe de Rostov (5-0). Il faudra attendre un adversaire plus coriace pour savoir ce que les Bavarois ont en réserve, tant les Russes ont été dominés (72% de possession pour le Bayern). Dans ce même groupe, l'Atletico Madrid s'est contenté du minimum pour aller gagner (1-0) sur la pelouse du PSV Eindhoven, avec une réalisation de Saul Niguez, l'équipe néerlandaise ayant manqué un penalty de Guardado, superbement repoussé par Oblak.

Avec notamment un triplé de Messi et un doublé de Neymar, le Barça a fait exploser (7-0) une équipe du Celtic Glasgow bien moins virulente qu'on ne l'imaginait avant cette première journée. Les Espagnols ont totalement étouffé une équipe écossaise qui, elle aussi, a manqué un penalty qui lui aurait permis de sauver l'honneur. Le trio Messi-Suarez-Neymar, efficace et virevoltant, donné le tournis à un Celtic qui, à part le penelaty stoppé par ter Stegen, n'a pas eu de véritable occasion. Les Catalans prennent évidemment la tête de ce groupe C, où l'autre match au programme entre Manchester City et Moenchengladbach a été reporté en raison des trombes d'eau qui se sont abattues en Angleterre.

Enfin dans le groupe B, Naples a pris les commandes en allant s'imposer sur le pelouse du Dynamo Kiev (2-1, avec un doublé de Milik ) alors que le Benfica et le Besiktas Istanbul se sont quittés sur un match nul (1-1). C'est une mauvaise opération pour le Benfica, concurrent numéro un du Napoli pour la première place de ce groupe. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.