Barça-PSG : grâce à son triplé, Mbappé tient enfin son match référence sous le maillot parisien

Kylian Mbappé a signé la meilleure performance européenne de sa carrière sous le maillot du Paris Saint-Germain, en huitième de finale aller de la Ligue des champions (4-1), mardi 16 février. Intenable, triple buteur, l'attaquant parisien a pleinement assumé son rôle de leader en l'absence de Neymar et Angel Di Maria.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.

Kylian Mbappé était attendu, il a répondu présent. Particulièrement scruté en l’absence de Neymar et Angel Di Maria, l’attaquant parisien a été décisif dans la victoire parisienne à Barcelone (4-1) en huitièmes de finale aller de Ligue des champions. Un triplé et une libération pour Mbappé, parfois pointé du doigt pour ses performances décevantes lors des matches à élimination directe du PSG. "J'ai fait des erreurs, j'ai raté des choses, mais je ne me cacherai jamais, a résumé l'attaquant parisien au micro de RMC Sport après la rencontre. Ce soir, c'est le travail depuis des mois qui paye."

Une première depuis Manchester

Jusqu'à ce soir, Mbappé marquait en Ligue des champions, oui, mais en poules ! 14 de ses 15 buts européens avec le PSG avaient été inscrits avant la phase à élimination directe. Son unique réalisation avant mardi : le but du 2-0 contre Manchester United à Old Trafford, en huitièmes de finale aller il y a deux ans. Au retour, sa passe décisive pour Juan Bernat n’avait pas suffi à faire oublier une performance fantomatique, ni à empêcher l’élimination du PSG. Gêné par une blessure la saison dernière, il avait réussi plusieurs coups d’éclat lors du "Final 8" de Lisbonne. Des matches prometteurs, mais sans but.

Un paradoxe quand on se souvient de son explosion monégasque à seulement 18 ans. Pour sa découverte de la Ligue des champions en 2016, Kylian Mbappé avait inscrit six buts en autant de matches à élimination directe et l’ASM avait atteint les demi-finales. S’il est toujours lancé pour battre des records en Ligue 1 (96 buts en 138 matches) ou chez les Bleus (16 buts en 39 sélections), son apport dans les grands rendez-vous européens restait critiqué.

Bosseur et tueur

Ce nouveau choc revêtait donc une importance particulière pour Mbappé. Et Mauricio Pochettino a voulu le mettre dans les meilleures conditions, bien conscient que la réussite du PSG pouvait difficilement se passer d’un grand Mbappé. Le choix d’aligner Moise Kean sur l’aile droite, plutôt que Pablo Sarabia, avait aussi pour but de le soulager, avec un deuxième élément capable de prendre la profondeur et de faire reculer le bloc catalan.

Le technicien argentin a également interpellé plusieurs fois Layvin Kurzawa pour l’inciter à monter dans son couloir gauche. Dans ces situations, Mbappé pouvait alors se recentrer plus facilement et adopter un rôle de second attaquant autour de Mauro Icardi. Ce type de mouvement a amené l’égalisation parisienne. Une montée de Kurzawa, un relais merveilleux de Verratti dans la surface, et un enchaînement parfait contrôle-crochet-frappe de Mbappé pour conclure (1-1, 32e).

Un peu plus dans l'histoire du PSG

Le champion du monde a également su faire souffrir la défense barcelonaise balle au pied. Outre sa vitesse, difficile à suivre pour un Gerard Piqué tout juste revenu de blessure, Mbappé a réussi plusieurs dribbles face à un, deux, voire trois défenseurs. Dans une seconde période dominée par les Parisiens, l’attaquant a multiplié les appels, les solutions, pour déséquilibrer le bloc barcelonais. Le talent, l’envie et la chance aussi. Celle de voir le centre d’Alessandro Florenzi dévié par Piqué… dans sa course ! Sa frappe puissante était imparable pour donner l’avantage au PSG (2-1, 65e). Il a conclu sa performance historique avec une frappe enroulée parfaite, sur une offrande de Julian Draxler (4-1, 85e). 

Les tatillons pourront mettre en avant ses deux duels perdus face à Marc-André ter Stegen. Dès la première action, sur un ballon piqué de Verratti par-dessus la défense, Mbappé a eu l’occasion d’ouvrir le score. Mais un contrôle approximatif a permis au portier catalan d’intervenir. Il a également vu une balle de 3-1 détournée par ter Stegen, après s’être créé ce duel dans la surface d’un crochet fulgurant.

L'histoire, elle, retiendra que Kylian Mbappé est devenu, grâce à son triplé, le troisième meilleur buteur de l'histoire du PSG (111 buts), doublant Pedro Miguel Pauleta. Zlatan Ibrahimovic (156 buts) et Edinson Cavani (200) sont prévenus. Les futurs adversaires européens du PSG aussi. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.