Cet article date de plus d'un an.

AC Milan - Inter : les tifosi milanais restent prudents avant le derby en demi-finale de Ligue des champions

Les Milanais se préparent pour un derby exceptionnel qui se jouera pour les demies de la Ligue des champions. Mais entre prudence et superstition, les tifosi ne sont pas encore à la fête.
Article rédigé par franceinfo, Bruce de Galzain
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le défenseur de l'AC Milan Malick Thiaw (à gauche) et l'attaquant de l'Inter Milan Romelu Lukaku se disputent le ballon lors du derby milanais de la Serie A, le 5 février 2023 au stade San Siro. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Milan est en force en Ligue des champions. La deuxième demi-finale mercredi 10 mai, verra s'opposer l'AC Milan à l'Inter de Milan. Un derby milanais, appelé le "Derby della Madonnina" dans la plus prestigieuse compétition européenne, une première depuis 20 ans, depuis que les deux équipes se sont déjà affrontées à ce niveau de la compétition.

>> AC Milan- Inter : San Siro, un monument historique en fin de vie

Mais c'est une drôle d'ambiance à Milan, les tifosi ne sont pas de sortie sur la place du Duomo. Des techniciens s'affairent pour monter une scène mais ce ne sera même pas pour la partie avec un écran géant. "Et non rien du tout à Milan, on ne peut pas voir le match. La scène est prévue pour un concert le 20 mai, explique Laura, 17 ans, supportrice du Milan AC.

"Moi, je serai au stade donc je n'ai pas besoin d'écran géant."

Laura, Milanista

à franceinfo

Laura s'est prise en photo devant le grand logo du Milan AC installé devant le Duomo. En revanche, il n'y a rien pour l'Inter. Orid est un peu seul mais il soutient son équipe depuis tout le temps : "J'ai commencé à suivre le foot à cinq ans et à l'époque l'Inter gagnait tout le temps de 2005 à 2010. Ils ont gagné cinq championnats de suite."

"Je voyais toujours l'Inter gagner et je suis devenu supporter."

Orid, Interista

à franceinfo

Les tifosi du Milan AC semblent plus nombreux dans la ville et certains viennent même de loin. Gadana a 45 ans et vit à Messina en Sicile, de génération en génération sa famille a toujours soutenu le Milan AC. "Depuis tout petit mon père me faisait voir les matchs de Milan à la télé ou au stade de Messina pour la Coupe d'Italie, raconte le Milanista. Je suis déjà venu ici avec mon père pour la Ligue des champions. Il y a des Français dans cette équipe, espérons qu'ils joueront mieux que d'habitude comme ça nous pourrons nous réjouir encore plus !"

Une ambiance plus européenne qu'italienne

Les Milanista et les Interista restent prudent avant leur derby. L'ambiance est plutôt bon enfant. Aujourd'hui, les joueurs peuvent passer d'une équipe à l'autre ce qui était impensable dans les années 1980 lorsqu'Aldo Serena a fait des allers-retours. L'international italien a remporté le championnat avec les deux équipes ce qui compte avant tout pour lui c'est le derby : "Le derby c'est toujours un match merveilleusement enthousiasmant. Le rouge et le bleu sont aussi les couleurs des deux éléments le feu et l'eau qui sont unis par le noir. Pour moi, ce derby européen, comme il y a 20 ans, n'est pas le plus important. J'adorerai ne serait-ce que passer dix minutes sur le terrain d'un derby mineur de championnat, un 0-0, j'irais volontiers !"

Une ambiance loin d'une certaine ferveur italienne ? Sur une terrasse de la mairie, qui donne sur la place du Duomo, la télévision Sky a installé un studio. "Il y aura un peu de fête après le match, estime Andrea, journaliste sportif. Mais avant le match on ne verra pas les images que l'on a vues à Naples, ce sera plus tranquille. Milan vit d'une façon plus européenne qu'italienne." Le Milan AC a gagné sept fois la plus grande compétition européenne, et trois fois pour l'Inter.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.