Cet article date de plus de sept ans.

Metz candidat à la montée

Metz est un promu qui vise haut. Si personne ne veut s'enflammer en Lorraine, les Messins continuent de hausser le ton. Mardi, ils ont remporté le derby face à Nancy 3-0 et grimpent à la 2e place. Tenu en échec 3-3 à Tours après avoir mené 3-0, Angers reste en tête de la Ligue 2. Les Tourangeaux complètent eux le podium. En bas de tableau, le CA Bastia ne décolle toujours pas. Les Corses se sont inclinés 1-0 à Auxerre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Gaëtan Bussmann (FC Metz) (?THIERRY LARRET / MAXPPP)

Les Messins ont pris la deuxième place grâce à leur large victoire (3-0)  face à Nancy dans le derby lorrain, le premier depuis 2008, alors disputé dans  le cadre de la Ligue 1. Metz, attendu à Lens vendredi, l'a emporté grâce à des buts de Ngbakoto,  Sarr et Nsor au cours d'une rencontre interrompue dix minutes en raison de jets  de projectiles de la part de supporteurs nanceiens. D'autres incidents ont  également émaillé la mi-temps mais le match a finalement repris. Les autres équipes du haut du tableau, à l'instar d'Angers, ont en revanche  perdu des points en route à l'extérieur. Caen a subi le réveil de l'attaque de  Clermont, muette depuis quatre matches, et a dû concéder le nul en Auvergne  (2-2), sauvant tout de même un point notamment grâce à un penalty de Jérôme  Rothen.

L'addition a été encore plus salée pour Brest, battu 2-1 à Laval tandis que  lundi, Lens avait quelque peu lâché prise en haut du classement en subissant  une lourde défaite à Tours (3-1).  Dijon s'est invité dans la première partie du tableau (9e) en allant  s'imposer à Créteil (3-1). Dans le bas du tableau, Bastia, la lanterne rouge, a subi sa cinquième  défaite de la saison à Auxerre (1-0). Châteauroux (19e) a en revanche ramené un  précieux point de son déplacement d'Arles-Avignon (1-1) et Nïmes s'est incliné  à Niort (2-1). Le Havre s'en est remis à son attaquant Riyad Mahrez pour  s'imposer face à Istres (1-0).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.