Cet article date de plus d'un an.

Ligue 2 : Caen demande le report du match pour son entraîneur endeuillé, Sochaux refuse et se défend

Samedi, les deux équipes s'affrontent pour le compte de la 19e journée de Ligue 2 (15 heures), le jour où l'entraîneur de la formation normande doit assister aux obsèques de sa femme.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Stéphane Moulin, le 14 janvier 2021, au stade Raymond-Kopa d'Angers. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

La décision suscite beaucoup de réactions. Sochaux a refusé, jeudi 12 janvier, le report de son match à domicile contre Caen, prévu samedi (15 heures), après la demande formulée par le club normand, dont l'entraîneur doit assister aux obsèques de sa femme, le même jour. Le Stade Malherbe de Caen avait demandé que la rencontre de Ligue 2 soit avancée à vendredi, ou décalée à dimanche ou lundi, pour permettre à Stéphane Moulin de faire son retour sur le banc.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont fait part de leur indignation. "Le football, c'est d'abord un jeu. Les clubs sont des familles. Malheureusement, tant que certains l'oublieront, on continuera à voir des comportements pathétiques", a notamment réagi Pierre-Antoine Capton, copropriétaire du club normand. "Dans ces circonstances dramatiques, je ne vois pas comment le SM Caen pourrait jouer un match de football à Sochaux samedi. La place du club est auprès de Stéphane Moulin."

Du Chamois Niortais à Blaise Matuidi, en passant par Nicolas Batum, le monde du sport a apporté son soutien au club normand. Le journaliste et éditorialiste de L'Equipe Vincent Duluc a lui estimé que "les dirigeants de Sochaux (faisaient) honte à l'histoire de leur club et au foot français".

Vers un décalage la semaine prochaine ?

Face à cette situation, le club sochalien a organisé une conférence de presse jeudi en fin d'après-midi. Le directeur général du FC Sochaux, Samuel Laurent, a tenu à désamorcer le conflit. "Nous sommes très attristés de ce que vit Stéphane Moulin et le SM Caen. Nous n'avons aucune inimitié avec ce club, que ce soit très clair, a-t-il déclaré. On nous a proposé trois options de reprogrammation vendredi, dimanche ou lundi, mais c'était impossible de le faire à ces dates pour des raisons logistiques. Nous sommes prêts à être accommodants, mais il faut nous proposer des dates compatibles avec une organisation a minima viable."

"C'est facile de nous faire passer pour les méchants alors que nous n'avons aucun souci de principe à reprogrammer le match", a-t-il ajouté. De leur côté, la Ligue de football professionnel (LFP) et le diffuseur beIN Sports avaient donné leur accord pour un report. Mais il faut l'accord du club franc-comtois pour le concrétiser.

Une seule option reste en suspens : un décalage à la semaine prochaine, qui n'arrange pas vraiment Sochaux. Samuel Laurent laisse tout de même la porte ouverte. "On a des engagements avec Yverdon [qu'ils affrontent en match amical le 20], si on l'annule pour une rencontre avec Caen, on l'expliquera avec Yverdon, c'est tout. Cela nous conviendra, si nous sommes prévenus à temps."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.