Ligue 2 : Ajaccio, Auxerre, Sochaux, Paris FC... Quatre équipes pour un billet direct pour la montée

Derrière Toulouse, confortable leader à l'aube de la 32e journée de Ligue 2, Ajaccio, le Paris FC, Auxerre et Sochaux jouent des coudes pour prendre l'ascenseur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 5 min.
Gaëtan Charbonnier et Sofiane Hanin au duel lors d'Auxerre-Paris FC en Ligue 2 le 1er février 2022. (MARION BOISJOT / MAXPPP)

A sept journées de la fin, la hiérarchie en tête de la Ligue 2 est claire. Cinq équipes se sont détachées du reste du championnat : Toulouse, Ajaccio, le Paris FC, Auxerre et Sochaux. En relégant le sixième à douze points, elles sont quasiment toutes assurées de disputer au moins les barrages d'accession à la Ligue 1.

Le 5e affrontera le 4e. Le vainqueur de cette rencontre retrouvera le 3e, rencontre qui enverra une équipe en double confrontation avec le 18e de Ligue 1 pour une éventuelle promotion, en plus des deux billets directs attribués au deux meilleures équipes de la saison de L2. Autant dire que c'est un chemin de croix qui attend l'équipe qui sera la moins bien classée des cinq. Une voie qui n'a récompensé personne depuis qu'existe ce format de playoffs (2017-2018).

La vraie bataille devrait se jouer à quatre pour le deuxième billet direct pour la Ligue 1 puisque Toulouse est confortablement installé dans son fauteuil de leader avec dix points d'avance sur le premier barragiste. Une avance agrandie samedi dernier lors de sa victoire contre le Paris FC (2-1). D'Ajaccio (58 pts) à Sochaux (54), les quatre concurrents ne se tiennent qu'en quatre points et chacun peut encore espérer en récolter 21 d'ici la fin de la saison.

Ajaccio, la Corse de retour ?

Deuxième du classement à l'issue de la 31e journée de Ligue 2, les Corses sont bien placés pour renouer avec plus haut niveau, après sept ans de disette. Troisième en 2018 et 2020, le club ajaccien n'avait pas pu monter en Ligue 1, frustré par Toulouse la première fois lors de l'ultime obstacle, puis privé de barrages par l'interruption causée par le Covid-19 l'année suivante.

Pour renouer avec le soleil de l'élite, les Ajacciens se sont appuyés sur les fondamentaux : une défense de fer. Seulement 15 buts encaissés, 20 clean sheets, ne cherchez pas plus loin pour trouver la meilleure défense du championnat. Sur ses 17 succès cette saison, l'ACA en a remporté onze avec un seul but d'écart (dont neuf sur le score de 1-0). Olivier Pantaloni, qui a tout connu sur le banc du club, est à sept rencontres de retrouver la Ligue 1. L'idéal serait d'éviter de tout jouer lors de la dernière journée, quand le leader toulousain se dressera sur sa route.

Paris FC, un projet capital

Y aura t-il un deuxième club parisien en Ligue 1 l'année prochaine ? Contrairement à de nombreuses capitales européennes, Rome (AS Rome et la Lazio), Madrid (Real et Atlético), Londres (Chelsea, Arsenal, Tottenham...), ou Berlin (Union et Hertha), Paris n'a toujours pas deux représentants dans l'élite. En se hissant en Ligue 1, le Paris FC effacerait cette originalité

Depuis son retour en Ligue 2 lors de la saison 2017-2018, le club a flirté deux fois avec une promotion en 2018-19 (3e et éliminé en barrage par Lens aux tirs au but) et la saison passée (5e et sorti lors du premier match de barrage contre Grenoble). Après avoir perdu sa deuxième place face à Toulouse le week-end dernier, le PFC compte bien la reprendre pour fuir ces barrages qui ne lui sourient pas.

La priorité est d'enrayer la mauvaise spirale. Restant sur trois matchs sans victoire (un nul, deux défaites), Paris est l'équipe qui avance le moins vite actuellement parmi les prétendants à l'élite. Il faut dire que les absents sont légions à un moment clé de la saison et que le moteur sur le pré est une recrue arrivée cet hiver, l'attaquant Khalid Boutaïb. Au moins, l'équipe de Thierry Laurey n'aura pas à affronter de concurrent direct d'ici la fin de la saison.

Auxerre, le retour des jours heureux

Depuis sa relégation en Ligue 2, en 2012, l’AJ Auxerre n'a peut-être jamais été aussi proche d'un retour dans l'élite. Son actuelle quatrième place, à trois longueurs d'Ajaccio, deuxième, nourrit des espoirs tangibles. Après avoir enchaîné cinq succès de suite, les hommes de Jean-Marc Furlan ont disputé deux rencontres compliquées, face au leader toulousain (2-1) et à Bastia (1-1).

L'équipe bourguignonne n'affiche que six défaites cette saison - seul Toulouse fait mieux (3) -, mais a parfois eu du mal à remporter des matchs importants. L'AJA n'a pris que 12 points face à des équipes de la première partie de tableau, soit le total le plus faible des cinq prétendants à la montée. Mais elle entrevoit enfin la L1, après six saisons bouclées hors du Top 5 depuis l'arrivée du groupe chinois ORG Packaging de James Zhou en 2016. Surtout, Auxerre pourra compter sur l'expérience de son entraîneur Jean-Marc Furlan, qui a déjà connu quatre montées en L1 (3 fois avec Troyes 2005, 2012, 2015 et une fois avec Brest en 2019) pour arriver à ses fins.

Sochaux, une légende pour écrire la sienne

Autre ancien grand nom de l'élite, qui y a passé 66 saisons : le FC Sochaux. Comme Auxerre, le club du Doubs est relégué depuis maintenant longtemps (2014). Comme Auxerre, des fonds chinois sont venus booster le pouvoir financier du club, par le biais du groupe Nenking, arrivé en 2020. Comme Auxerre, le FCSM n'a jamais été aussi bien placé dans l'optique d'une remontée; même s'il accuse un léger retard sur tous ses concurrents.

La deuxième place, occupée par Ajaccio, n'est qu'à quatre longueurs devant (Paris à 2 et Auxerre à 1). Le renouveau impulsé par le coach Omar Daf, ancien joueur du club entre 1997 et 2009, a remis l'équipe sur le bon chemin. Cette dernière compte consolider sa série de trois matchs sans défaite pour se rapprocher du Graal. Mais elle va croiser la route du leader toulousain dès le 19 avril. Un leader qui n'aura peut-être pas encore mathématiquement validé son billet pour la Ligue 1... 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 2

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.