Le Clermont Foot 63 condamne plusieurs messages à caractère raciste envers ses joueurs sur les réseaux sociaux

Plusieurs joueurs du Clermont Foot 63 avaient reçu des messages à caractère raciste sur les réseaux sociaux depuis le début du mois d'avril. 
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le 10 janvier 2020, les joueurs de Clermont avait tenu à poser un genou à terre pour protester contre le racisme, avant le coup d’envoi d’un match de Ligue 2 BKT face à Troyes.

Plusieurs joueurs du Clermont Foot 63, club de Ligue 2, ont été pris pour cible en avril via des messages à caractère raciste sur les réseaux sociaux. Leur club a annoncé que des procédures judiciaires avaient été lancées. 

Le club auvergnat indique que l'un de ses joueurs professionnels a reçu, samedi 10 avril, des messages privés à caractère raciste sur le réseau social Instagram. Quatre jours plus tard, un autre joueur a été pris pour cible via un commentaire à connotation xénophobe détecté sur la page Facebook du club, en réponse à une publication mettant en avant l’arrivée de quatre jeunes joueurs au centre de formation. "Ces comportements odieux sont intolérables. Le Clermont Foot 63 tient à faire savoir qu’il a signalé les auteurs de ces messages au groupe Facebook dès la constatation des messages et que des procédures judiciaires ont été lancées avec et en soutien des joueurs concernés", souligne le communiqué du club. 

Le Clermont Foot engagé "contre toutes
les formes de discrimination"

Le Clermont Foot 63 "poursuit sa lutte, aux côtés de la Ligue de football professionnel, contre les messages haineux sur les réseaux sociaux et contre toutes les formes de discrimination (racisme, sexisme, homophobie, islamophobie, antisémitisme, …)", poursuit le communiqué. "Le racisme est une abomination, totalement contraire aux valeurs du club et du football. Il ne doit pas avoir sa place sur les terrains, dans les tribunes et dans notre société", conclut le club. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.