Cet article date de plus d'un an.

Chants homophobes : "Une première et une dernière" espère la ministre des sports suite à l'interruption du match Nancy-LeMans

Le match de la 4e journée de Ligue 2 entre Nancy et Le Mans (2-1) a été interrompu quelques instants par l'arbitre en raison de chants insultants et homophobes envers leurs rivaux messins, puis envers la Ligue de football professionnel (LFP), vendredi au stade Marcel-Picot.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

A quelques minutes de la mi-temps et alors que le speaker du stade avait lancé un avertissements aux supporters, des chants insultants adressés à la Ligue nationale ("La Ligue, on t'encule") sont sortis des tribunes. Ces derniers faisaient suite à de premiers chants homophobes à l'encontre de leurs rivaux messins.

C'est alors que l'arbitre de la rencontre Mehdi Mokhtari a décidé d'interrompre la partie qui a cependant repris normalement environ une minute plus tard après que les joueurs de Nancy ont demandé à leurs supporters de se calmer.

Suite à cet incident, La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa et la ministre des Sports Roxana Maracineanu ont réagi sur twitter, en soulignant la bonne réaction de l'arbitre Mehdi Mokhtari. 

De son côté, Jean-Michel Roussier, le président du club lorrain a condamné ses actes. "Evidemment, l'ASNL condamne toute action ou tous propos homophobes dans l'enceinte du stade Marcel-Picot ou d'une manière générale en dehors. Il y a un règlement, il est appliqué et il se doit d'être appliqué en bonne intelligence. On a rencontré les responsables des groupes de supporters à la mi-temps qui ont entendu le message. Je les reverrai sur ce sujet qui ne va pas se régler en trois coups de cuillères à pot, c'est un sujet de fond."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 2

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.