Tour des clubs de Ligue 1 : Marseille veut s'ancrer sur le podium malgré une intersaison tumultueuse

Jusqu'à la reprise du championnat de Ligue 1, le week-end du 5 août, franceinfo: sport vous présente chacun des 20 clubs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les joueurs de l'OM lors d'un amical contre l'AC Milan, le 31 juillet 2022. (SYLVAIN THOMAS / AFP)

Comme souvent, l'intersaison a été mouvementée à Marseille. Jorge Sampaoli s'en est allé, laissant place à Igor Tudor. Les débuts du technicien croate ont été tumultueux, marqués par des sorties amicales ratées, un effectif chamboulé et une ambiance interne peu reluisante. Tour d'horizon des forces marseillaises avant le premier match de la saison, contre Reims dimanche 7 août.

L'objectif : rester sur le podium malgré une présaison agitée

Malgré une saison passée réussie avec une deuxième place, l'OM a encaissé début juillet le départ de son entraîneur Jorge Sampaoli, mécontent d'un mercato pas encore lancé. Son successeur, Igor Tudor, n'a toujours pas dirigé le moindre match officiel qu'il est déjà contesté. Les résultats amicaux – trois défaites, un nul et une victoire – font désordre. Surtout, l'ambiance dans le vestiaire est décrite comme morose, même si le président Pablo Longoria a tenté d'éteindre l'incendie.

"Il faut lui faire confiance sinon ça va être compliqué, on ne peut pas tirer nous vers la droite et lui vers la gauche, sinon on n’avancera pas", a lancé la recrue Jonathan Clauss au sortir d'un revers contre l'AC Milan. Quelle que soit la situation en coulisses et l'identité de son coach, l'OM ambitionne de bien figurer en Ligue des champions et d'enchaîner un deuxième podium en fin de saison. Ces deux cas de figures sont attendus depuis une décennie sur le Vieux Port.

Le joueur à suivre : Gerson veut confirmer

Après une éclosion tardive l'an passé, Gerson s'est imposé comme un joueur indiscutable dans le schéma de Jorge Sampaoli (9 buts et 7 passes décisives). Dans le 3-4-2-1 d'Igor Tudor, le Brésilien devrait occuper une place prépondérante. Son rôle, partagé avec Dimitri Payet en soutien de l'avant-centre, lui confèrera une vraie liberté créative.

Encore faut-il que ses relations avec Igor Tudor se réchauffent. Une altercation a opposé les deux hommes à l'entraînement la semaine dernière. "Un moment d'agacement, d'énervement, dû à un problème de discipline", a commenté l'OM à L'Equipe. L'affaire enterrée par les deux parties témoigne, au moins, d'une implication totale de l'Auriverde à Marseille.

La recrue : Chancel Mbemba, figure de proue d'un secteur défensif métamorphosé

La lourde tâche de guider la défense marseillaise lui reviendra. Arrivé libre en provenance de Porto, le roc congolais sort de trois saisons pleines aux côtés de Pepe. Il sera l'un des rares joueurs de l'OM à posséder de réelles références en Ligue des champions, avec 26 apparitions. Positionné à droite de la défense à trois lors des amicaux, il devrait figurer avec l'autre recrues Samuel Gigot (Spartak Moscou), tandis que le jeune Isaak Touré (Le Havre) pourrait les suppléer.

Ces arrivées massives compensent les nombreux départs dans la ligne défensive. Alvaro Gonzalez (résiliation de contrat), Luan Peres (Fenerbahçe), William Saliba (retourné à Arsenal) et Boubacar Kamara (Aston Villa) ont tous quitté l'OM cet été. Pour ne rien arranger, l'emblématique Steve Mandanda (parti à Rennes) a été supléé par Rubén Blanco (Celta Vigo). Cette défense remodelée, tout sauf imperméable en préparation (neuf buts encaissés en cinq matchs), devra vite se mettre au diapason.

Le onze type : 

Le onze type de Marseille pour cette saison 2022-23 de Ligue 1 (demivolee.com)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.