Cet article date de plus d'un an.

Tour de France de la Ligue 1 : Angers, continuer à grandir

Après une saison 2018/2019 plutôt réussie, conclue à la 13e place du championnat, le SCO d’Angers veut continuer à grandir en Ligue 1, et se donner le droit de rêver. Malgré son budget serré, le club de Saïd Chabane veut consolider sa place dans l’élite, mais son avenir semble dépendre d’un joueur, son meilleur buteur Stéphane Bahoken, annoncé partant.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 5 min.

• Bilan 2018-2019 : la positive attitude

13e de Ligue 1 pour sa quatrième saison consécutive dans l’élite, le SCO n’a pas à rougir. Avec le 18e budget (30 millions d’euros), le club du Maine-et-Loire a réalisé une saison tout à fait honorable : 10 victoires, 16 matches nuls, 12 défaites. Les hommes de Stéphane Moulin ont même réussi quelques jolis coups en accrochant l’Olympique de Marseille à deux reprises et en faisant tomber le LOSC (1-0) dès la quatrième journée. Les victoires face à Nice (3-0) et Strasbourg (1-2) en février ont aidé les Angevins à enclencher une dynamique positive qui ne les a plus quitté jusqu’à la fin de saison. Le SCO n’a jamais été dans la zone rouge et est allé chercher son maintien assez sereinement.

• Mercato d’été : les Crocos sont arrivés

Comme pressenti en fin de saison dernière, le mercato angevin a débuté par la vente de Flavien Tait, meilleur passeur du club, logiquement courtisé par plusieurs écuries de Ligue 1. Le milieu de 26 ans s’est finalement engagé avec le Stade Rennais contre 9 millions d’euros, une transaction qui a néanmoins permis au SCO de s’attacher les services de Sada Thioub, le milieu de terrain du Nîmes Olympique. Il n’est pas arrivé seul puisque son ancien coéquipier dans le Gard Rachid Alioui a également signé, alors qu’il était libre. Un joli coup pour l’équipe de Stéphane Moulin, qui récupère avec l’international marocain un joueur de qualité. Il avait notamment terminé deuxième meilleur buteur de Ligue 2 (17 buts) en 2017-2018.

Par ailleurs, l’attaquant Thomas Touré a été prêté à Sochaux (L2) tandis que le gardien de but Alexandre Letellier a pris la direction de la Norvège. Il évoluera à Eliteserien. Le SCO n’a pas mis longtemps à lui trouver un remplaçant puisque le Monténégrin Danijel Petkovic s’est engagé pour trois saisons. Il devrait être la doublure de Ludovic Butelle dans les buts (36 ans). Mathias Pereria Lage est également arrivé en provenance de Clermont. Il a signé un contrat de trois saisons. 

• Le joueur à suivre : Stéphane Bahoken ?

Meilleur buteur du SCO la saison dernière avec 11 réalisations, Stéphane Bahoken a porté son club vers le maintien. C’est bien simple, le Franco-Camerounais a inscrit 25% des buts d’Angers sur l’ensemble de l’exercice 2018-2019, tout ça pour sa première saison dans les Pays de la Loire. Depuis son arrivée à Strasbourg en 2014, le joueur formé à l’OGC Nice  a toujours progressé dans ses statistiques. 7 buts en Ligue 2 il y a trois ans, 9 en Ligue 1 en 2017-2018, et donc 11 la saison passée, Bahoken sera logiquement attendu au tournant cette saison.

Du moins s’il reste. Annoncé sur le départ par son entraîneur Stéphane Moulin, le joueur de 27 ans pourrait être transféré avant la fin du mercato. "Si Stéphane s’en va, on va parler d’un valeur estimée à 10 millions d’euros. Quand on regarde le classement des buteurs de Ligue 1, c’est une belle opportunité pour les clubs" avait dit son agent Yvan Le Mée en juin dernier, "Le deal, c’était de faire une saison ou deux à Angers, et voir ce qui allait se passer" avait-il ajouté.

Pisté par Wolverhampton et Leicester, Bahoken est pour l’instant toujours angevin. Aucune offre concrète n’a pour l’instant été formulée et le mercato anglais ferme ses portes le 8 août. Nice, Saint-Etienne et Bordeaux se seraient eux-aussi montrés intéressés, mais devront s’aligner financièrement. L’avenir de l’attaquant star du SCO demeure incertain. Son départ sera la grande interrogation avant la reprise du championnat, et s’il devait partir, Angers aurait tout intérêt à trouver son remplaçant le plus vite possible.

• La forme actuelle : de l’espoir et des satisfactions

Après avoir disputé un match de gala face à Arsenal pour son centenaire (défaite aux tirs au but), le SCO d’Angers peut dresser un premier bilan positif de sa préparation. Avec trois victoires en cinq matches, les coéquipiers de Farid El Melali ont pu se rassurer face à des adversaires abordables. Les hommes de Stéphane Moulin n’ont d’abord eu aucun mal à se défaire des Herbiers (National 2), avant de venir à bout de deux équipes de Ligue 2 : Orléans (1-0), et une victoire à l’arrachée face au Havre (3-2), où Angelo Fulgini a brillé en inscrivant un joli doublé.

Les Angevins sont ensuite montés en régime face à Feyenoord (2-2) avant de s’incliner pour la première fois de l’été face au Borussia Monchengladbach (1-2), 5e de Bundesliga la saison dernière. La marche était trop haute face à la nouvelle équipe de Marcus Thuram, mais les Angevins n’ont pas été ridicules loin de là. Ils menaient même au score après l'ouverture du score de Wilfried Kanga (21 ans), avant de voir les Allemands renverser la situation. Si tous ces résultats ne sont pas vraiment révélateurs de la forme actuelle de l’équipe, ils sont néanmoins positifs et le SCO pourra construire sur de bonnes bases avant de débuter le championnat.

• Les ambitions : le maintien d'abord, le top 10 ensuite

Seul entraîneur des cinq grands championnats européens à être en place depuis huit ans, Stéphane Moulin avait déclaré vouloir "continuer à faire grandir Angers". Comme ce fut le cas depuis les retrouvailles du SCO avec la Ligue 1 il y a de cela 5 saisons, le premier objectif sera évidemment celui du maintien. Compte-tenu de son budget réduit, l’un des plus faibles de l’élite, Angers ne peut pas viser les places européennes, mais peut éventuellement s’imaginer atteindre le top 10, pas si inaccessible.

Le club s’en était approché il y a deux ans, finissant 11e, à quatre points seulement de l’En Avant de Guingamp. Si Stéphane Moulin reste humble et surtout prudent à l’approche de la nouvelle saison, le mercato angevin laisse songeur. Difficile d’imaginer le SCO réaliser une grande saison sans son buteur attitré Stéphane Bahoken. À l’inverse, les ambitions du club de la Loire pourraient être revues à la hausse si ce dernier venait à rester au club.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.