Strasbourg-Lens : le duel des Racings tourne à l'avantage des Alsaciens qui récupèrent la quatrième place de Ligue 1

Les joueurs de Julien Stéphan ont dominé, dimanche, Lens grâce un pénalty de Ludovic Ajorque.

Article rédigé par
Maël Russeau - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Ludovic Ajorque transforme son pénalty face à Lens, le 3 avril 2022 au Stade de la Meinau. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Un match qui sentait bon l'Europe. Dans une ambiance chaleureuse au Stade de la Meinau malgré l'heure précoce, Strasbourg s'est défait de Lens (1-0) après un penalty transformé par Ludovic Ajorque (66e), dimanche 3 avril lors de la 30e journée de Ligue 1. Une victoire qui permet aux joueurs de Julien Stéphan de récupérer la quatrième place aux dépens de Nice, accroché samedi par Rennes, grâce à une meilleure différence de buts. Les Alsaciens reviennent également à deux points des Bretons, dauphins du PSG avant le déplacement de l'OM à Saint-Etienne dimanche après-midi.

A domicile, les Strasbourgeois, qui n’ont plus perdu à la Meinau depuis le 25 septembre face à Lille, se sont montré solides défensivement dans un match engagé. Matz Sels n’a pas été inquiété outre mesure par les deux frappes cadrées de Seko Fofana (22e et 59e), un peu seul à se montrer dangereux côté sang et or. David Pereira Da Costa aurait pu faire trembler les filets des locaux, après un bon travail de Przemyslaw Frankowski sur son côté gauche, mais sa frappe au point de penalty s’est envolée dans le ciel alsacien. 

Deux penaltys pour Strasbourg

Les hommes de Julien Stéphan sont, eux, parvenus à se montrer un peu plus dangereux et auraient pu ouvrir le score avant la mi-temps. Frédéric Guilbert a buté sur Jean-Louis Leca, après une bonne récupération dans les pieds de Facundo Medina. Une frayeur dans la défense lensoise qui avait pourtant fait preuve de solidité avec notamment une belle performance du jeune Christopher Wooh en défense centrale. 

La solution est finalement venue d'un penalty généreux pour une main de Przemyslaw Frankowski. Ludovic Ajorque ne s'est alors pas fait prier pour envoyer un missile dans les filets de Jean-Louis Leca, pourtant parti du bon côté. Les Strasbourgeois auraient même pu doubler la mise avec un nouveau coup de pied de réparation, après une faute bien plus évidente du portier sang et or. Mais le Corse a compensé son erreur en repoussant la frappe de Kévin Gameiro. 

Dimitri Liénard et ses coéquipiers enchaînent un huitième match consécutif sans défaite, se rapprochant un peu plus du podium. Les Strasbourgeois ne sont plus qu'à deux points d'une place qualificative en Ligue des champions. Ils recevront Lyon la semaine prochaine pour enflammer, une nouvelle fois, la Meinau.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.