Cet article date de plus de dix ans.

Sessegnon demande le divorce

Le torchon ne brûle plus entre Stéphane Sessegnon et le PSG. Non, il est déjà parti en fumée au lendemain du clash entre le joueur béninois et son entraîneur Antoine Kombouaré. L'ancien manceau est affirmatif, il lui est "impossible de continuer à jouer à Paris" à cause des insultes de son coach proférées mardi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Le coach m'a insulté, explique l'international béninois dans le quotidien L'Equipe. Je pense qu'un entraîneur ne peut pas traiter l'un de ses joueurs d'+enculé+, de +joueur de merde+, comme cela a été le cas mardi avec moi. Voilà ce qu'il m'a dit, je ne vais pas le cacher. Dans ces conditions, il me paraît impossible de continuer à jouer à Paris, poursuit-il. Impossible. C'est allé trop loin, ajoute Sessegnon concernant sa relation avec Kombouaré. J'avais tellement de respect pour lui, une personne que j'apprécie, ce qu'il m'a dit m'a profondément blessé. Il a son caractère, j'ai le mien. Mais là, on est arrivé à de telles extrémités..."

Absent pour ces mêmes raisons du déplacement à Nancy, Sessegnon espère profiter du mercato d'hiver (début le 1er janvier à minuit) pour quitter la capitale. De son côté, Kombouaré est affirmatif,  "il est là, et il sera là (à la reprise), il n'y a aucun souci, a commenté le coach parisien à l'issue de la défaite à Nancy 2-0. Cela fait partie de ce qui se passe dans la vie d'un groupe." Contacté par l'AFP pour réagir suite aux propos de son joueur, Kombouaré a réfuté toute insulte envers Sessegnon. "Je reconnais que la discussion a été animée mais jamais je ne me permettrais de l'insulter. J'ai beaucoup de respect pour lui. J'ai juste défendu avec fermeté les intérêts du club et du collectif".

Selon lui, les intérêts du PSG sont de garder le Béninois au moins jusqu'en juin. "Cela fait deux mois que lui et son agent mettent la pression pour envisager un départ, a-t-il ajouté. Pour moi, tout est clair: Stéphane ne partira pas. Je ne veux pas me séparer d'un joueur important. On verra en fin de saison. Il est attendu à la reprise avec l'idée d'apporter sa contribution pour qu'on fasse une très belle deuxième partie". Le début d'un nouveau bras de fer entre un club et son joueur ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.