Saint-Etienne : Claude Puel dénonce "un manque d'équité et une situation grotesque"

Alors que l'AS Saint-Étienne est durement touchée par la Covid-19, Claude Puel a fait part de sa colère en conférence de presse ce mardi. Après le déplacement à Strasbourg lors de la dernière journée de Ligue alors que le club avait déploré 18 cas positifs staff compris, l'entraineur des Verts se voit dans l'obligation de préparer le derby de dimanche soir face à Lyon avec une équipe amoindrie. Une situation "grotesque" selon le technicien.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Claude Puel, l'entraîneur de Saint-Etienne. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

L'entraîneur de l'AS Saint-Étienne Claude Puel a dénoncé ce mardi "un manque d'équité et une situation grotesque" au sujet de la Ligue 1 alors que les Verts, qui reçoivent Lyon dimanche, ont déploré 18 cas de Covid, dont 8 membres de l'encadrement, pour affronter Strasbourg dimanche dernier.

Une situation "grotesque" à Strasbourg

Après s'être déplacé sur la pelouse de Strasbourg dimanche dernier à l'occasion de la 20e journée de Ligue 1, Puel est revenu sur une situation qu'il estime grotesque alors que son club est durement touché par le coronavirus."Il faut onze cas pour acter un report mais pour moi la situation que nous avons connue à Strasbourg était grotesque et ubuesque. Il ne s'agit plus de football. Il fallait jouer coûte que coûte, respecter les règlements sinon nous avions match perdu sur tapis vert. Nous avons même reçu un appel d'un dirigeant strasbourgeois nous intimant de respecter le règlement et que notre adversaire serait vigilant si nous devions biaiser", a indiqué l'entraineur de l'ASSE, ce mardi, en visioconférence.

"Il faut onze cas pour acter un report mais pour moi la situation que nous avons connue à Strasbourg était grotesque et ubuesque. Il ne s'agit plus de football."

Une équipe amoindrie pour le derby

Pour jouer contre l'OL, six joueurs infectés devraient rester indisponibles alors que l'effectif stéphanois déplore aussi quatre blessés. "Hormis d'autres cas qui pourraient se déclarer, nous allons devoir jouer ce derby alors que plusieurs joueurs ne seront plus considérés positifs mais en manque d'entraînement. Si les joueurs qui ne sont plus positifs peuvent être utilisés sur des matches, ils ne sont pas opérationnels pour répondre aux attentes avec l'intensité et les risques de blessures", a analysé Puel.

Pour autant, il ne baisse pas les bras. "La situation nous pénalise mais il faut continuer avec l'état d'esprit affiché à Strasbourg. Quelle que soit l'équipe alignée, nous seront bien présents pour le derby et nous apporterons les bonnes réponses sur le terrain avec l'envie de relever le défi qui s'impose à nous".

Un manque d'équité

Le manager des Verts a également fait part de son regret sur le manque d'équité dans la compétition en raison de la crise sanitaire. "L'équité est-elle maintenue ? Bien sûr que non. Et j'avais prévenu dès le début de saison que cette situation hors norme pouvait se produire. On prend des risques et on joue avec notre santé. Nous sommes au coeur de la problématique de jouer à tout prix, de disputer un championnat dans ces conditions car il fallait trouver des solutions pour l'économie du football. Il n'y a aucune rentrée d'argent après le retrait du diffuseur TV mais on prend des risques avec notre santé. La situation est complètement dingue."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.