PSG - OM : le Collectif Ultras Paris continue sa grève des chants pour le Clasico, confirme son président

Le Collectif Ultras Paris ne chantera pas ce dimanche, lors du choc entre le PSG l'Olympique de Marseille. Le collectif poursuit son boycott depuis l'élimination de son équipe en Ligue des Champions, mais sera bien en tribune.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les Ultras Parisiens du virage Auteuil, le 28 septembre 2021. Image d'illustration. (JULIEN MATTIA / LE PICTORIUM / MAXPPP)

Depuis l'élimination du Paris-Saint-Germain en Ligue des Champions de football le 9 mars dernier, le Collectif Ultras Paris, l'un des principaux groupes de supporters du club de la capitale, a décidé d'entamer une grève des chants. Ce boycott sera maintenu à l'occasion du choc contre l'Olympique de Marseille ce dimanche soir annonce Romain Mabille, le président du CUP, à France Bleu Paris

"On sera en tribune, mais il n'y aura rien de nouveau. On reste sur la même attitude que les matchs précédents pour la simple et bonne raison que rien n'a évolué depuis nos revendications", a expliqué Romain Mabille dans un entretien exclusif à France Bleu Paris. Le chef des ultras parisiens regrette que la direction n'ait pas communiqué sur le sujet ni entamé un dialogue. "On ne sent pas une volonté du club de faire avancer les choses", a-t-il regretté.

"On reste convaincus du bien-fondé de nos revendications, ce qu'on demande, c'est uniquement le meilleur pour le club"

Romain Mabille

à franceinfo

Le président du CUP a tenu a rappeler ses revendications, alors que le collectif réclame depuis plusieurs semaines une discussion avec le club sur la situation sportive et l'avenir du Paris Saint-Germain.

Romain Mabille explique avoir envoyé un courrier au président du club pour renouer le dialogue et "trouver des solutions" avant le match de dimanche soir. Il reconnaît que la position du Collectif Ultras Paris est pour certains difficile à comprendre, mais "cela prouve que le bien-être de notre club compte plus que ce genre de rencontre", selon lui. "On préfère se punir pour le bien du club en espérant que ça change, que de rentrer dans le stade et faire comme si de rien n'était juste parce que c'est Marseille", conclut Romain Mabille.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.