Ligue 1 : Téji Savanier, le retour d'un atout capital pour Montpellier

Buteur et à l’origine du second but, Téji Savanier a été à l’origine des deux actions décisives lors de la victoire de Montpellier à Lyon samedi 13 février (1-2). Suspendu, blessé puis touché par le Covid-19, le milieu héraultais a mis du temps à lancer sa saison. Mais son rayonnement est toujours aussi indispensable.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La joie de Téji Savanier et d'Andy Delort face à Lyon. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Les déboires d’un début de saison laborieux appartiennent-ils définitivement au passé ? La vérité de ces 90 minutes sont sans doute insuffisantes pour l’affirmer, mais face à Lyon (victoire 2-1), samedi 13 février, Téji Savanier n’a laissé sur la pelouse aucune place au doute. 

Le milieu de terrain montpelliérain avait commencé fort cette saison tout comme son équipe. Mais tout s’est brutalement enrayé à l'approche de l'hiver : suspendu trois matches (dont deux de suite pour indiscipline fin octobre), l’ancien Nîmois s’est ensuite blessé à la cuisse en décembre, avant de contracter la Covid-19 début janvier. Une cascade de déconvenues qui l’ont stoppé dans son élan laissant le MHSC orphelin de son métronome.

Impliqué sur les deux buts

Revenu à la compétition le 15 janvier face à Monaco, Savanier a, depuis, enchaîné les bonnes prestations face à Metz, Dijon (un but) puis Strasbourg (une passe). Face à Lyon, l'homme par qui viennent les illuminations héraultaises a confirmé que sa deuxième partie de saison devrait être d’un autre acabit. Savanier est d’abord venu couper de la tête un délice d’extérieur d’Andy Delort devant un Anthony Lopes désemparé. Il a ensuite surpris le gardien portugais en tirant un coup franc direct (mais non cadré) que Lopes a préféré boxer, ramenant la balle sur Elye Wahi.

De quoi récompenser une prestation collective montpelliéraine aboutie, notamment pour le trio du milieu Savanier-Mollet-Ferri, qui leur permet de faire un bond de trois places au classement (8e). Pour Lyon, c'est la mauvaise affaire : le PSG s'est imposé face à Nice (2-1), alors que Monaco et Lille affrontent respectivement Lorient et Brest dimanche 14 février. Comme au match aller le 15 septembre, où il avait inscrit un doublé, Savanier est passé par là pour doucher les ardeurs lyonnaises. Il devrait être surveillé comme le lait sur le feu face à Rennes, à seulement trois points des Héraultais, dans un duel déjà important pour l'Europe.

-

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.