Ligue 1 : Lyon champion d'automne, Lille s'en sort et Paris peut souffler

Cinq matches ont bouclé la 17e journée de Ligue 1 ce mercredi. L'Olympique Lyonnais n'a eu aucun mal à s'imposer contre Nantes (3-0), et en a profité pour chiper la première place à Lille juste avant les fêtes, grâce à la différence de buts. Les Nordistes sont, de leur côté, venus à bout de Montpellier (3-2) tandis que le PSG s'est facilement imposé contre Strasbourg (4-0) mais reste 3e. L'OM a bouclé son année 2020 par une inquiétante défaite (2-1) contre Angers, Monaco et Saint-Etienne se sont neutralisés (2-2).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
 (JEFF PACHOUD / AFP)

• Lyon - Nantes : 3-0

C'est bien l'Olympique Lyonnais qui va terminer l'année 2020 en tête de la Ligue 1, alors que les Gones n'étaient que 5e à l'issue de la 10e journée, à 7 points du leader parisien. Ce mercredi, comme lors des dernières semaines, l'OL a maîtrisé son sujet de bout en bout : ouverture du score de l'homme en forme Karl Toko Ekambi, suivi d'un but de Kadewere (37e) puis de Lucas Paqueta (44e). Lyon s'est ensuite contenté de gérer son avance. Devant Lille grâce à la différence de buts, les hommes de Rudi Garcia semblent enfin avoir trouvé la recette pour faire briller, de manière régulière, ses nombreux atouts offensifs. A confirmer en 2021. 
 

• Montpellier - Lille : 2-3

Peut-être l’un des plus beaux matches de la saison entre Lille, leader avant cette journée, et Montpellier, très beau 6e et en pleine bourre en ce moment.  Le match, d'abord classique, a pris une autre tournure lorsqu’Andy Delort s’est élevé dans le ciel pour tenter un ciseau improbable...et le réussir, pour égaliser à 2-2 à la 78e minute. Mais Lille n'a pas abdiqué, et, en bon candidat au titre, a fini par concrétiser sa domination en marquant à la 89e. Mike Maignan a ensuite sauvé les siens à la dernière seconde avec une improbable parade. Si les Lillois ont perdu ce mercredi leur première place, ils pourront entamer la deuxième partie de la saison avec la sensation du devoir bien fait. 

• PSG - Strasbourg : 4-0

Contrairement à ce que le score indique, tout n'a pas été facile pour Paris face à Strasbourg. Les hommes de Thomas Tuchel ont une nouvelle fois eu du mal à concrétiser leur outrageuse domination technique, car ils n'ont mené "que" d'un but d'écart jusqu'à la 80e minute. Il a fallu que les Alsaciens craquent complètement, et qu'Idrissa Gueye marque un chef d'oeuvre (son premier but depuis un an) pour que le club de la capitale s'envole. Au final, les Parisiens bouclent l'année 2020 à la 3e place, certes à un point seulement du leader lyonnais, mais très loin de l'emprise démontrée ces dernières années en Ligue 1. 

 

• Marseille - Angers : 1-2 

L'année aurait peut-être dû s'arrêter il y a trois semaines pour l'OM. Troisième match de suite sans victoire pour les Marseillais face à Angers, et surtout, une prestation très inquiétante. Les joueurs sont apparus sans idée, amorphes mis à part un semblant de rébellion dans le dernier quart d'heure, incapables d'enchaîner les bons gestes ou les bonnes décisions. Angers ne s'est pas fait prier pour exploiter ces faiblesses : d'abord par Pereira Large (4e) puis Luis Diony(23e), ils ont vite mis la main sur le match avant de se reposer sur leur bloc agressif et organisé. Valentin Rongier a eu beau réduire le score (75e), c'était trop tard : Marseille a mal fini son année 2020 (5e), et accueillera certainement la trêve hivernale avec soulagement. 

 

• Monaco - Saint-Etienne : 2-2

C'est un match nul dont se serait bien passé l'AS Saint-Etienne, tant la victoire lui tendait les bras après 20 minutes de jeu et l'exclusion du Monégasque Matazo. Mais même à 10 contre 11, les Verts ne sont ni parvenus à creuser l'écart, ni même à tenir leur avance d'un but, acquise après un penalty de Denis Bouanga (29e). A l'inverse, Monaco peut se satisfaire d'avoir ramené un point, notamment grâce aux multiples exploits de son gardien, Vito Mannone. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.