Ligue 1 : le PSG bat tous les records

Les autres équipes du championnat affichent, elles, une médiocrité impressionnante derrière l'ogre parisien.

L\'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic lors du match face à Caen, le 19 décembre 2015.
L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic lors du match face à Caen, le 19 décembre 2015. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)
avatar
Pierre GodonThomas BaïettoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Toute l'actualité de votre club après la 19e journée de L1, disputée les 18, 19 et 20 décembre, résumée en deux phrases, pas toujours sympas. 

1- PSG 51 points (vainqueur à Caen 3-0). Le PSG bat le record de points sur une phase aller. Il en faut plus pour émouvoir Laurent Blanc : "Le record est tombé, mais les records à mi-parcours, ce n'est pas ceux que je préfère." Rendez-vous est pris en mai.

2- Monaco 32 (freiné à Troyes 0-0). "Ce match nul est une défaite pour nous. Je suis en colère", a réagi Leonardo Jardim, dont l'équipe a joué à onze contre dix pendant 88 minutes. 

3- Angers 31 (battu à Saint-Etienne 1-0). Le revers chez les Verts ne gâche pas la fierté de l'entraîneur angevin, Stéphane Moulin, qui n'oublie pas d'où il vient : "Excellent. Je suis fier des joueurs sur cette première moitié de saison. Ils ont été bien au-delà de ce que nous pouvions espérer."

4- Caen 30 (écrasé par le PSG 3-0). Commentaire pendant la rencontre, du Caennais Nicolas Seube, désabusé au micro de Canal + : "Je pense que [les joueurs parisiens] ne sont même pas à fond, c'est rageant. (...) On a eu des bonnes intentions pendant 15 minutes, et puis plus rien."

5- Nice 29 (vainqueur de Montpellier 1-0). Victoire logique des Niçois, séduisants sur la phase aller. Même si Claude Puel a le chic pour gonfler le pedigree de l'adversaire après une victoire : "On affrontait une grosse équipe, Montpellier est 2e derrière le PSG sur ces derniers matches."

6- Saint-Etienne 29 (se relance face à Angers 1-0). Oubliez les agences de statistiques, Christophe Galtier balance un déluge de chiffres à l'issue de la victoire face à Angers : "29 points, c'est un bon bilan et c'est un privilège que nous apprécions. J'espérais avoir 30-31 points, mais c'est bien. Je ne regarde pas le podium, mais ce qui se passe en dessous dans un championnat très dangereux. Nous avons perdu beaucoup de matches mais nous sommes la deuxième équipe qui a gagné le plus de rencontres (9)."

7- Rennes 27 (surprend Guingamp 2-0). "Ce championnat est tellement serré que d'une journée sur l'autre, on ne peut pas tirer de bilan", reconnaît l'entraîneur rennais Philippe Montanier, dont l'équipe était 10e la semaine dernière. A noter que les Bretons sont 3e à l'extérieur, et seulement 19e à la maison.

8- Lorient 26 (tenu en échec par Nantes 0-0). "Il y a des 0-0 qui sont ennuyeux, celui-là ne l'était pas", se félicite le coach des Merlus, Sylvain Ripoll.

9- Lyon 26 (encore battu par le Gazélec Ajaccio 2-1). La chute. 

10- Marseille 25 (auteur d'un terne match nul à Bordeaux 1-1). La malédiction des Marseillais à Bordeaux, où ils n'ont pas gagné depuis trente-huit ans, se poursuit. C'est à peu près tout ce qu'il faut retenir de ce match soporifique.

11- Lille 24 (ramène un point de Toulouse 1-1). Frédéric Antonetti, 6 matchs : 4 victoires, 1 nul, 1 défaite. Le choc psychologique porte ses fruits dans le Nord.

12- Gazélec Ajaccio 24 (vainqueur de Lyon 2-1). Le conte de fées ajaccien se poursuit, avec ce neuvième match sans défaite, meilleure série derrière le PSG : "On voulait vraiment finir 2015 en beauté. On l'a fait", se réjouit le coach Thierry Laurey.

13- Nantes 24 (gratte un point à Lorient 0-0). "On est en retard sur le plan comptable à la trêve", reconnaît l'entraîneur Michel Der Zakarian. Sur le plan offensif : avec 14 buts en 19 matchs, les Nantais n'ont que l'avant-dernière attaque de L1.

14- Bordeaux 23 (tenu en échec par Marseille 1-1). "Je promets aux supporters qu'on va remonter au classement", a déclaré sur Canal+ le milieu girondin Jaroslav Plasil. Inverser la courbe du classement de Bordeaux, telle est sa mission.

15- Montpellier 22 (battu par Nice 0-1). Rolland Courbis, qui a qualifié son équipe de "formation déception" de la phase aller, évoque sa "fatigue nerveuse". Il va se reposer trois jours pour faire le point. D'après L'Equipe, il aurait envisagé de démissionner en cas de victoire...

16- Bastia 22 (domine Reims 2-0). Au micro de beIN Sports, le milieu Julian Palmieri remercie... le Père Noël : "Il nous manquait de l’efficacité dernièrement. Là, ça a payé, ça commençait à être un peu chaud. C’est vraiment une bonne chose juste avant les vacances, le papa Noël a été gentil avec nous."

17- Reims 21 (à la dérive à Bastia 0-2)Les Rémois ont gagné un seul de leurs onze derniers matchs. Vous avez dit crise ?

18- Guingamp 19 (chute encore, contre Rennes 0-2)"Il y a eu plein de bonnes choses durant cette première partie de saison". Si, si, Jocelyn Gourvennec, coach du 18e de L1, déclare cela après une défaite à domicile contre le voisin honni.

19- Toulouse 17 (ralenti par Lille 1-1)Les Toulousains avaient le match en main quand ils se sont fait reprendre en fin de match, comme d'habitude. Toulouse est l'équipe qui a perdu le plus de points après avoir ouvert le score. "On donne les matchs, tout simplement, peste l'entraîneur Dominique Arribagé. Notre incapacité à finir à onze contre onze nous pénalise."

20- Troyes 8 (sauve l'honneur contre Monaco 0-0). Les Troyens détiennent désormais le triste record du plus grand nombre de matchs sans victoire avant la trêve en Ligue 1. Les Brestois, qui le détenaient depuis 1979, peuvent souffler.