Cet article date de plus de trois ans.

Ligue 1 : Le PSG à la relance sans Neymar

Passé tout près de la correctionnelle à Marseille (2-2), Paris veut rassurer ses supporters face à Nice, ce soir, en ouverture de la 11e journée de Ligue 1. Un match que le PSG disputera sans Neymar, exclu dimanche dernier au Vélodrome.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les Parisiens Kylian Mbappé et Angel Di Maria

Le match arraché dans les arrêts de jeu par Edinson Cavani à Marseille n’a pas caché la déception dans les rangs parisiens d’un match raté au Vélodrome. Attendus aux Parc des Princes vendredi, les Aiglons pourraient bien en faire les frais. « La meilleure manière d’oublier le match nul à Marseille est de gagner contre Nice », a prévenu Unai Emery, l’entraîneur parisien, qui a également en travers de la gorge ses deux échecs de la saison dernière (1 nul et 1 défaite), au poids certain dans la perte du titre au profit de Monaco.

Nice veut faire mieux

Entre un PSG flamboyant et un Nice en plein doute, le rapport de force a bien changé en un an. Lucien Favre en convient sans langue de bois. « Il y a mieux comme période, regrette le technicien suisse. Il faut corriger des choses même si ça tient souvent à des petits détails. On devrait avoir quelques points en plus et il faut savoir pourquoi. Maintenant on aborde Paris, la meilleure équipe de France. On a rien à perdre mais il faut avoir l’exigence de faire une bonne performance. Collectivement et individuellement. »

L’heure de Di Maria ?

D’un côté comme de l’autre, quel visage sera affiché dans la capitale ? Celui de Nice dépend de l’investissement de chacun. Pour le PSG, c’est l’absence de Neymar qui cristallise les incertitudes. Ses stats en font déjà un joueur incontournable (sept buts et cinq passes décisives en huit titularisations, ndlr) mais le banc de Paris est tel que d’autres peuvent prendre la relève. Après ses états d’âme dans la presse, Angel Di Maria est particulièrement attendu. « C'est une très bonne chose pour lui et l'équipe », a précisé Emery. « Quand il ne joue pas, il n'est pas content. Il veut jouer tous les matches, les commencer. (...) Peut-être que vendredi est une bonne opportunité pour lui, je suis sûr qu'il sera prêt ». Le problème des adversaires du PSG, c’est qu’une star peut en cacher une autre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.