Cet article date de plus d'un an.

Ligue 1 : L'OM renverse Bordeaux et enchaîne un 6e succès de rang

En manque de véritables occasions lors de la première mi-temps, l'Olympique de Marseille a renversé Bordeaux en clôture de la 17e journée de Ligue 1 (3-1). Emmenés par un Dimitri Payet en grande forme, les Marseillais ont enchaîné un sixième succès de rang grâce à Jordan Amavi, Morgan Sanson et Nemanja Radonjic. Les Girondins, qui avaient pris les commandes grâce à Adli, ont sombré après la pause. L'OM assoit sa place de dauphin derrière le PSG.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Et l’OM est revenu des vestiaires avec du feu dans les jambes, métamorphosé. Après un premier acte au cours duquel les Olympiens ont peiné à se créer des occasions, les Marseillais ont renversé des Girondins de Bordeaux qui se sont littéralement éteints au fil du match, malgré l’ouverture du score.

Bordeaux coule après la pause

Il faut dire qu’après la pause, le pressing imposé par les hommes de Villas-Boas a sorti les Bordelais de leur match. Jordan Amavi a d’abord profité de la passivité défensive de Benito sur un corner pour placer un coup de casque égalisateur (47e), son premier but en championnat depuis mai 2015. Puis c’est Morgan Sanson qui a sanctionné une relance complètement manquée d’Otavio pour doubler la mise (60e) et renverser une rencontre pourtant mal embarquée pour les Olympiens.

Car à la pause, c’est Bordeaux qui virait en tête, mis sur orbite après un missile de Yacine Adli (31e). Jamais Marseille ne s’est procuré de véritable occasion et les Girondins, très en place tactiquement, ont procédé en contre, avec une première alerte de Josh Maja (13e). Mais la meilleure application de la consigne du pressing après le repos a changé la physionomie de la rencontre. Et Bordeaux a totalement craqué.

L'OM solide 2e

Le tout, dans le sillage d’un Dimitri Payet une nouvelle fois en jambes, qui s’est offert deux chaudes opportunités, voyant son coup-franc à l’entrée de la surface (55e) puis sa tentative de lob de 40m (80e) venir mourir juste au-dessus de la barre de Benoît Costil. Valentier Rongier aurait pu lui aussi aggraver la marque sans les parades décisives du portier bordelais (59e, 65e). C’est finalement Nemanja Radonjic, tout juste entré en jeu, qui a parachevé le travail (90e).

Avec ce sixième succès de rang, l’OM assoit un peu plus sa place de dauphin derrière le PSG et compte désormais six points d’avance sur Lille. Après quelques semaines poussives, les Olympiens semblent avoir trouvé leur rythme de croisière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.