Ligue 1 : jauges réduites à 1000 personnes à Lille et à Nantes

Les autorités locales ont abaissé à 1000 spectateurs la jauge maximale autorisée dans les stades de Lille mais aussi de Nantes, bien que la métropole de Loire-Atlantique n'ait pas encore été classée en zone d'"alerte renforcée" pour la circulation du coronavirus. Ainsi, le derby du Nord se déroulera dans un stade Pierre Mauroy quasi-vide.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (SJOERD TULLENAAR / PRO SHOTS)

Hélas, le derby du Nord, entre Lille et Lens, se jouera au stade Pierre Mauroy devant 1000 spectateurs. La décision était attendue pour Lille, placée samedi en "zone d'alerte maximale". Le Losc a annoncé que les places seraient réparties entre les entreprises partenaires et les sections de supporters actifs. Le but ? "constituer le plus beau kop en tribune Nord, la meilleure ambiance et le meilleur soutien aux joueurs".

Même décision à Nantes

Le FC Nantes en revanche espérait pouvoir maintenir la jauge de 5000 spectateurs, dans la mesure où Nantes n'était jusqu'à présent pas concernée par les mesures plus restrictives. Mais, les autorités sanitaires locales ont prévenu vendredi que la ville de Nantes risquait de passer dans les prochains jours en zone d'alerte renforcée, comme l'est déjà sa voisine Rennes. Ce lundi, la préfecture a pris les devants en annonçant une réduction de la jauge à 1000 spectateurs. Le club a donc stoppé la vente des billets pour le match contre Brest dimanche et précisera dans les prochains jours les modalités pour déterminer qui pourra accéder au stade de la Beaujoire.

Pour rappel, lors de la dernière journée de Ligue 1, Bordeaux-Dijon et Montpellier-Nîmes s'étaient déroulés à huis clos. PSG-Angers et Lyon-Marseille étaient disputés en présence de 1000 spectateurs, les autres rencontres, en revanche, ont accueilli 5000 personnes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.