Cet article date de plus d'un an.

Ligue 1 : Christophe Galtier au LOSC, les raisons d’une réussite

Portrait d'un entraîneur qui, en trois ans, a fait progresser le club lillois vers les sommets du championnat de football. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'entraîneur du LOSC Christophe Galtier, en juillet 2020 (BENOÎT DEQUEVAUVILLER / FRANCE-BLEU NORD)

La 34e journée de Ligue 1 s’achèvera ce dimanche soir avec le match Lyon – Lille. Un match crucial pour Lille, toujours à la lutte pour le titre. Christophe Galtier, son entraîneur arrivé dans le Nord il y a un peu plus de trois ans, a su faire monter le club lillois pas à pas vers les sommets de la Ligue 1. Christophe Galtier n’a connu que deux clubs comme entraîneur, Saint-Etienne pendant huit ans, et Lille depuis décembre 2017. Un LOSC qu’il a d’abord sauvé de la relégation, avant de l’emmener peu à peu, vers son statut de prétendant au titre.  

"Je suis proche de mon groupe" 

"Chaque entraîneur a sa méthode, explique Christophe Galtier. Ma personnalité fait que je suis proche de mon groupe, de mes joueurs."   

" Parfois je suis peut-être dur, très dur. Mais j’accepte que les jeunes joueurs puissent faire des erreurs. Et je ne condamne jamais de manière définitive un comportement, une mauvaise attitude ou un manque de réussite." 

Christophe Galtier

franceinfo

"Evidemment, je suis toujours en colère quand il y a moins d’investissement, poursuit-il. Il faut que les joueurs comprennent qu’ils doivent être très investis et surtout qu’il n’y a pas une personne au-dessus de l’équipe."   

Le meilleur exemple est illustré par Jonathan David, âgé de 21 ans. Le jeune international canadien a fait un début de saison timide, avant de s’épanouir, et même de marquer le but qui a terrassé le PSG le 3 avril dernier. Il considère que le coach l’a "mis en confiance" et "l’a aidé tout au long de la saison". "Quand ça se passait moins bien, il était toujours là pour me dire : ne t’inquiètes pas, ça va venir’. Tu ne marques pas mais tu fais des bonnes choses pour l’équipe, tu fais des bonnes choses défensivement, tu fais des courses pour libérer des espaces’", poursuit Jonathan David.  

Un bâtisseur

Mais Christophe Galtier s’inscrit aussi dans la durée, un profil idéal pour le club lillois, estime l’ancien joueur du LOSC Grégory Tafforeau, qui espère qu’il "va rester encore de longues saisons pour continuer à faire monter le club". 

"Il y a eu cette intelligence de choisir Christophe Galtier pour mener la barque. Il est un bâtisseur, c’est aussi quelqu’un à poigne. Il a beaucoup d’idées."

Grégory Tafforeau

franceinfo

D’autres facteurs ont contribué aux bons résultats du club, précise Grégory Tafforeau : "il a eu une intelligence de recrutement et peut-être un peu de réussite. Et puis derrière le centre de formation a repris des couleurs et de nouveau fait monter des jeunes en haut". 

"La pire des choses, c’est de ne pas entreprendre"

Christophe Galtier bâtisseur, mais qui en cette fin de saison, jouera l’offensive : "Mes principes sont de vouloir jouer pour attaquer en gardant un certain équilibre, de créer du danger, d’avoir des joueurs à vocation offensive. Mais j’encourage toujours mes joueurs à entreprendre, parce que la pire des choses, c’est de ne pas entreprendre."

Christophe Galtier est aussi en plein accord avec la politique de son club. Il assume de faire progresser ses joueurs, quitte à s’en séparer assez vite sur le marché des transferts.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.