Cet article date de plus de cinq ans.

Les Montpellierains tirent à boulet rouge sur l'arbitrage

La claque reçue à Lyon (5-1) par Montpellier a laissé plus qu'un goût amer aux dirigeants héraultais. "Tel qu'est organisé le football français, était-il envisageable que Lyon perde deux fois de suite contre Bordeaux et Montpellier dans le Parc OL ?", s'est interrogé Frédéric Hantz en conférence de presse. "Après tel qu'est organisé l'arbitrage français, était-il anodin que M. Varela soit désigné?" Et son président, Laurent Nicollin, a été dans son sens: "Entre le carton rouge qui n'est pas mérité et un penalty sifflé pour une faute qui n'est pas dans la surface, cela fait beaucoup de faits de jeu."
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'arbitre de Lyon - Montpellier, Bartolomeu Varela  (JEFF PACHOUD / AFP)

Les sanctions vont certainement tomber. Lourdement. Après leurs propos, Laurent Nicollin et Frédéric Hantz devraient écoper de quelques matches de suspension. Mais au moins se sont-ils soulagés en conférence de presse, après la large défaite (5-1) au Parc OL. "Il faut savoir si la psychologie pour un gamin qui joue son premier match professionnel, c'est de lui infliger un carton rouge sur sa première faute", a notamment déclaré le président du club de Montpellier. "Après, les merveilles du football, ce qui est bien, c'est qu'un joueur, même avec une double fracture de la jambe à la suite de l'exclusion, puisse réaliser un doublé. Pour le football, c'est bien."

Des propos à rapprocher de ceux tenus par Jean-Michel Aulas, après l'exclusion de son capitaine Maxime Gonalons face à Bordeaux pour une terrible semelle sur Malcom lors de la 4e journée. Le président de l'OL avait remis en cause le carton rouge infligé à son joueur, puisque le Bordelais n'avait pas été blessé. Là, c'est Morgan Poaty qui a été hauteur d'un geste répréhensible, qui semblait plus spectaculaire que dangereux. "Je pense qu'entre le carton rouge qui n'est pas mérité et un penalty sifflé pour une faute qui n'est pas dans la surface, cela fait beaucoup de faits de jeu pour un petit club comme le nôtre contre le très grand et très puissant Olympique lyonnais. Il n'a pas besoin de cela pour gagner un match."

Echange tendu entre Jourdren et Tolisso

Son entraîneur, Frédéric Hantz, a été un peu plus loin dans ses doutes sur l'arbitrage durant cette rencontre: "Le match a duré sept minutes. Nous avons livré un super match et nous menions 1-0. Après tel qu'est organisé le football français, était-il envisageable que Lyon perde deux fois de suite contre Bordeaux et Montpellier dans le Parc OL ? Après tel qu'est organisé l'arbitrage français, était-il anodin que M. Varela soit désigné? Nous sommes lourdement et injustement sanctionnés sur ce match. C'était un spectacle pauvre mais je suis très heureux que Tolisso ait marqué deux buts et ait pu finir le match." Le milieu de terrain lyonnais, qui portait le brassard de capitaine ce soir, a été d'ailleurs pris à partie par le gardien de but montpellierain à la mi-temps de la rencontre, alors qu'il était interviewé en direct. Le portier lui a demandé s'il était blessé, et a demandé de montrer sa blessure, et à la caméra de zoomer. Les deux hommes ont ensuite regagné les vestiaires en poursuivant leur discussion très tendue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.