Cet article date de plus de huit ans.

Le dossier Barton reporté

Le Comité national de l'éthique (CNE) de la Fédération française de football a décidé lundi de reporter sine die sa décision dans le dossier concernant les dérapages sur Twitter du Marseillais Joey Barton en raison d'un problème de procédure. S'estimant incompétent en la matière, et que les conditions n'étaient pas réunies pour pouvoir statuer, le CNE a jugé qu'il était préférable de surseoir à toute décision.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Joey Barton (GERARD JULIEN / AFP)

"Il manquait des pièces, des traductions. La traduction que l'on pouvait faire n'était pas la même que celle des avocats. Le Conseil n'est pas en état de se prononcer", a indiqué le président du Comité de l'éthique, Laurent Davenas. Il pouvait y avoir des problèmes d’interprétation sur des propos tenus en Anglais. D’autre part, nous n’avons reçu les conclusions des avocats que vendredi soir à la FFF. Les membres de la commission n’y ont pas eu accès dans un délai suffisant. Et puis, cette affaire soulève des problèmes d’ordre juridique. Twitter est-il un espace de communication public ? » a-t-il ajouté.

Joey Barton avait été convoqué à la suite d'une série de messages d'insultes adressés début avril au défenseur du Paris Saint-Germain Thiago Silva, qualifié de "transsexuel en surpoids". Ces propos qui avait provoqué de nombreuses réactions dans le football avait conduit le CNE à se saisir du dossier. Mais finalement, le milieu de terrain anglais -qui n'était pas présent lors devant les instances fédérales - s'en sort plutôt bien et pourra faire partie du groupe marseillais samedi contre Brest. Malgré tout, il n'est pas totalement exclu qu'il soit de nouveau poursuivi  plus tard dans cette affaire, si les membres du CNE estiment disposer de nouveaux éléments et de suffisamment d'arguments exploitables. A voir car cela n'est pas certain.  Interrogé sur la date d'une éventuelle nouvelle convocation, Laurent Davenas s'est montré plutôt évasif. "On verra si c'est encore opportun", a-t-il répondu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.