Cet article date de plus de six ans.

Laurent Blanc : "Il y a de quoi être agacé"

Lassé par les critiques, Laurent Blanc a répondu avec véhémence aux questions de la presse ce mardi, à la veille du match contre Lille. Il ne s’est pas attardé sur "les discussions de comptoir" et rappelle que "pour le club, ce sont les trois points de la victoire qui comptent".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

N’allez pas dire à Laurent Blanc que le PSG joue moins bien que l’an passé. Il l’a dit ce mardi : "Je me fous des observateurs". En fait, le technicien français dit "accepter les critiques", mais peine à les comprendre. "Ils gagnent les matches et vous leur demandez pourquoi ils jouent mal, il y a de quoi être agacé, a-t-il lâché en conférence de presse. On peut dire qu’on joue mal mais après, ça dérive. On est les premiers à dire que dans le jeu, on a beaucoup de progrès à faire".

N’allez pas non plus lui parler des blessés, susceptibles de booster la fin de saison du PSG lorsqu’ils feront leur retour : "Ce sont des discussions de comptoir". "Faites et dites ce que vous voulez, a-t-il poursuivi. On est dans un pays de droit, libre de dire ou ne pas dire ce qu’on veut (…) Quand tu fais une analyse, il y a le jeu et les points : nous, on fait notre bonhomme de chemin". Et visiblement, Blanc s’attache davantage aux points. "En ce moment, j'ai l'impression qu'on se focalise seulement sur le jeu, mais pour le club, ce sont les trois points de la victoire qui comptent, a-t-il conclu. Je n'imagine même pas le jour où on ne gagnera pas. On va s'amuser..."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.