Cet article date de plus d'un an.

L'UEFA met le LOSC sous pression et contraint le club à signer un accord pour non respect du fair-play financier

L'UEFA a annoncé dans un communiqué, avoir trouvé un accord avec le LOSC concernant le fair-play financier. Le club de Gérard Lopez s'est engagé à payer une contribution financière et à limiter son nombre de joueurs inscrits dans son effectif pour les compétitions européennes suite à l'exigence d'équilibre financier fixée par l'UEFA.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les joueurs du LOSC. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Dans un communiqué publié par l'UEFA, l'instance dirigeante du football européen a annoncé avoir signé un accord avec le LOSC qui n'aurait pas respecté les règles du fair-play financier sur l'exercice 2019-2020. Le communiqué précise que "sur décision de l'enquêteur en chef de l'ICFC, le club a consenti à des accords de règlement". Engagé en Ligue des Champions cette saison et qualifié pour la prochaine Ligue Europa, Lille va devoir faire face à plusieurs accords de règlement couvrant les saisons sportives 2020-21, 2021-22, 2022-23 et 2023-24.

De grosses restrictions financières

Le communiqué annonce que le club nordiste s'est engagé à "déclarer un déficit d'équilibre défini comme reflété dans sa dernière prévision pour l'exercice clos en 2020, des déficits d'équilibre maximum de 20 millions d'euros et 10 millions d'euros sur les exercices clos respectivement en 2021 et 2022 et à enfin atteindre le seuil de rentabilité total d'ici la période de suivi 2023-24". Par ailleurs, le LOSC s'engage aussi "à verser une contribution financière totale d'un montant maximal de 9 millions d'euros qui sera prélevé sur les revenus qu'il tire de sa participation aux compétitions de l'UEFA". Il est précisé que 3 millions d'euros seront payés dans sa totalité par le club et que les 6 millions restant dépendrait "du respect par le club des objectifs de rentabilité fixés dans l'accord de règlement."

Un effectif limité pour l'Europe

En plus de devoir retrouver un équilibre dans ses comptes, les Dogues sont contraints à plusieurs restrictions sur le plan sportif. D'après le communiqué, le LOSC aurait accepté, pour les saisons 2020-21 et 2021-22, d'inclure, respectivement, qu'un maximum de 22 et 23 joueurs dans sa liste A pour la participation aux compétitions de l'UEFA, au lieu du maximum de 25 joueurs que peuvent inscrire les équipes. Enfin, Lille ne pourra pas inscrire ses nouvelles recrues dans sa liste de joueurs participants aux coupes d'Europe avant d'avoir atteint un solde de transferts positif net tel que défini dans l'accord de règlement. Il est également ajouté que "cette restriction continuera de s'appliquer pour les saisons 2022-23 et,ou 2023-24 à moins que le club ne remplisse toutes les mesures financières convenues avec la chambre d'instruction de l'ICFC".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.