Cet article date de plus d'un an.

Jean-Michel Aulas présente son projet de play-offs à la LFP et à la FFF

Alors que le président de la FFF Noël Le Graët a annoncé mardi soir la fin de la saison 2019-2020 de Ligue 1 suite aux annonces du Premier ministre Édouard Philippe, Jean-Michel Aulas ne semble pas avoir dit son dernier mot. Le président de l'Olympique Lyonnais, qui expliquait mardi qu'il ne croyait pas à une fin de la saison, a transmis à la LFP et à la FFF un document qui présente un projet de play-offs. Celui-ci permettrait de terminer la saison en cours en 25 matches.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
 (REMY GABALDA / AFP)

Suite au discours mardi du Premier ministre Édouard Philippe à l'Assemblée nationale et à l'annonce de Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), que la saison 2019-2020 de football ne reprendrait pas, Jean-Michel Aulas s'était montré sceptique. "Est-ce que le championnat est terminé ? Je n'en suis pas sûr", avait-il déclaré à l'AFP dans une interview mardi soir dans laquelle il expliquait qu'un système de play-offs permettrait de venir à bout de la saison en cours. Ce mercredi, le président de l'Olympique Lyonnais a présenté ce projet de play-offs en envoyant, selon les informations de L'Équipe, un document de 23 pages à destination de la FFF, de la Ligue de football professionnel (LFP) et de Giorgio Marchetti, directeur des compétitions des clubs de l'UEFA.

Dans ce document qu'a pu consulter le quotidien sportif, Jean-Michel Aulas détaille le format de play-offs qu'il souhaiterait jouer en août, alors que la ministre des Sports Roxana Maracineanu a ouvert la porte à une reprise des compétitions sportives à huis clos à la fin de l'été. "La saison 2019-2020 doit se terminer en août sous peine de créer un choc économique dont beaucoup de clubs ne pourront pas se remettre, écrit le président de l'OL dans le courrier. Pour sortir par le haut de cette crise, le football doit innover et ne pas céder à la facilité de prendre une décision administrative injuste et qui créera un risque juridique majeur. Une solution est de changer le format de la compétition pour offrir de bons matches à enjeux sur une période e de temps resserrée."

Trois phases pour terminer la saison

Cette innovation demandée par le président de l'OL consiste en un format de play-offs en trois phases. La première regrouperait les clubs de Ligue 1 classés entre la 10e et la 15e place à l'issue de la 28e journée (la dernière jouée). Ces six clubs (Angers, Strasbourg, Bordeaux, Nantes, Brest et Metz) s'affronteraient lors d'un match à élimination directe : les trois vainqueurs obtiendraient leur ticket pour la phase 2 et les trois perdants seraient reversés dans ce qu'Aulas appelle le "play down", format en deux phases avec un total de 28 matches destiné à désigner les clubs relégués en Ligue 2 et les clubs promus dans l'élite.

La phase 2 se déroulerait en quatre groupes composés de trois équipes chacun, qui seraient tirés au sort au préalable. Les quatre premiers du championnat à l'issue de la 28e journée (Paris Saint-Germain, Olympique de Marseille, Stade Rennais et Lille) seraient tête de série et ne pourraient pas se rencontrer lors de cette étape. Dans chacun des quatre groupes, les trois équipes s'affronteraient une fois. Les deux premiers de chaque poule se qualifieraient pour la phase 3.

Cette dernière se déroulerait sous forme de tournoi et le tirage serait connu à l'avance (le 1er de la poule A contre le 2e de la poule D, le 1er de la poule C contre le 2e de la poule B, etc...). Les équipes s'affronteraient lors de matches à élimination directe. Metz, 15e du championnat à la 28e journée, pourrait ainsi se retrouver en finale de ce mini-tournoi si les Grenats avaient réussi à passer les deux premières phases. Et le Paris Saint-Germain, qui a dominé la Ligue 1 toute la saison, pourrait ne pas être champion.

53 matches à jouer au total

Car le vainqueur de la finale obtiendrait le titre de champion de France, tandis que le finaliste serait directement qualifié pour la Ligue des champions. Le club qui remportera la petite finale obtiendrait son ticket pour les tours préliminaires de la C1 et le perdant sa place pour la Ligue Europa. En revanche, il n'est pas fait mention dans le document envoyé par Jean-Michel Aulas des autres qualifiés pour la Ligue Europa (5e et 6e place de Ligue 1 en temps normal).

Pour que ce format présenté par le président de l'OL se réalise, 53 matches (28 pour le "play down" et 25 pour le reste) devraient être joués lors du mois d'août, à condition que le gouvernement entérine la décision de pouvoir reprendre le sport à cette date-là. Mais face à la complexité de cette solution et la possibilité pour certains clubs de perdre des places qui semblaient acquises (le titre pour le PSG, la Ligue des champions pour l'OM), difficile de voir ce format de play-offs imaginé par le président lyonnais être retenu, alors que son club risque de ne pas obtenir de qualification pour la Ligue Europa la saison prochaine si le scénario d'un arrêt de la Ligue 1 à la 28e journée est retenu. Mais tant que la LFP n'aura pas acté la décision d'arrêter définitivement l'édition 2019-2020 du championnat de France, Jean-Michel Aulas tentera coûte que coûte de venir à bout de la saison de football.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.