Cet article date de plus de six ans.

Gignac-Batshuayi, "l’alternative" de Bielsa contre Nantes

Marcelo Bielsa envisage l’association de Gignac et de Batshuayi à la pointe de l’attaque marseillaise comme une "alternative" possible contre Nantes vendredi (20h30). Le technicien argentin pourra à cette occasion compter sur le retour de plusieurs cadres.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Marcelo Bielsa donne ses consignes à André-Pierre Gignac, dimanche à Bordeaux (PHILIPPE LAURENSON / BLUEPIX)

- La composition de l'équipe va-t-elle vous poser des problèmes, avec le  retour de Nkoulou, Morel et Romao, alors que leurs remplaçants ont bien joué  contre Bordeaux?
"Romain Alessandrini, Nicolas Nkoulou, Alaixys Romao et Jérémy Morel sont en condition pour revenir, pas André Ayew. L'équipe type n'est pas encore décidée. Oublier ceux qui sont en train de revenir, ce serait avoir une mauvaise mémoire et ne pas valoriser ceux qui ont occupé leur place, ce serait injuste. Comme je n'ai pas décidé de l'équipe, je ne peux pas m'exprimer à ce propos, mais quelle que soit ma décision elle sera à la fois bonne et mauvaise".
   
- Nantes est actuellement la meilleure défense du championnat. Quelle est votre opinion sur cette équipe?
"C'est une équipe qui est difficile à manœuvrer, qui défend très bien, avec un sens de la contre-attaque très affûté et une manière très spéciale de gérer leurs mauvais moments dans les matches. C'est une équipe qui sait jouer  dans son propre camp, qui est à l'aise pour défendre près de son gardien. Ils profitent très bien des coups de pieds arrêtés, ont un jeu sur les ailes très développé et ils arrivent à passer de leur position défensive à la position offensive avec beaucoup de rapidité."
   
- Contre Bordeaux, Gignac et Batshuayi ont montré qu'ils pouvaient être efficaces ensemble, cela peut-il être une solution contre Nantes?
"C'est une alternative. De toute manière, je ne pense pas que ce soit l'association de ces deux joueurs qui a fait sauter le verrou bordelais (...) Mais je pense qu'en ayant deux joueurs de ce niveau, il faut trouver la manière d'en profiter. La difficulté c'est qu'il faudrait faire sortir un de ces joueurs de sa position naturelle. Mais celui que j'enlèverai de sa position naturelle jouera moins bien... Quand deux N.9 jouent ensemble, il y en a un qui descend ou qui joue sur le coté pour qu'il n'y ait pas deux joueurs au même endroit."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.