Football : un point de pénalité avec sursis pour Dijon pour cris racistes

Des supporters dijonnais avaient lancé des cris racistes au joueur d'Amiens Prince Gouano.

Le joueur d\'Amiens Prince Gouano pointe du doigt les tribunes après avoir entendu des cris racistes, le 12 avril 2019 à Dijon (Côte d\'Or).
Le joueur d'Amiens Prince Gouano pointe du doigt les tribunes après avoir entendu des cris racistes, le 12 avril 2019 à Dijon (Côte d'Or). (JEFF PACHOUD / AFP)

La sanction est tombée. Dijon a écopé d'une pénalité d'un point avec sursis en raison de cris à caractère raciste lancés par un de ses supporters au joueur d'Amiens Prince Gouano lors de la 32e journée de L1, a décidé jeudi 9 mai la Commission de discipline de la LFP.

Les faits s'étaient produits le 12 avril. En plein match, le joueur amiénois avait "entendu des bruits, des bruits de singes", comme il l'avait raconté à France Bleu. "Honnêtement, sur le coup, j'étais choqué. On est en France, cela est impossible !", avait déclaré Prince Gouano. La rencontre avait été arrêté interrompu par ces insultes, avant de reprendre.

De son côté, le RC Lens a été puni d'un match à huis clos avec sursis de sa tribune Marek et de 50 000 euros d'amende ferme à la suite de chants à caractère homophobe de ses supporters lors de son match de la 32e journée de Ligue 2 contre Valenciennes, le 12 avril.