Cet article date de plus de huit ans.

Football : Gomis, "nouvelle recrue" de l'Olympique lyonnais

Après deux mois de conflit avec son club, l'attaquant Bafétimbi Gomis devrait finalement rester à Lyon. Son président Jean-Michel Aulas l'a annoncé sur Twitter dimanche.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Maxppp)

Tout ça pour ça. Deux mois de petites phrases, de rumeurs et de matchs en tribunes pour finalement voir Bafétimbi Gomis réintégrer l'effectif lyonnais.

Faute d'avoir trouvé un accord avec un autre club et à un an de la fin de son contrat, l'attaquant de 28 ans va donc retrouver ses coéquipiers pour passer la saison à la pointe de l'attaque de l'OL.

"Il faut se rendre à l'évidence il n'y a pas d'offre que Bafé accepte malgré les Anglais et les Turcs, et l'OL a besoin d'un joueur comme lui ! (...) Ce sera notre recrue ", a annoncé son président Jean-Michel Aulas sur Twitter dimanche matin.

Une drôle de conclusion pour un feuilleton qui aura animé les coulisses de la maison lyonnaise tout au long de l'été.

Lyon en manque d'attaquants

Début juillet, Gomis avait été mis à l'écart du groupe pour avoir refusé de prolonger son contrat qui arrive à échéance le 30 juin 2014. L'entraineur Rémi Garde avait annoncé que le joueur n'entrait plus dans ses plans et qu'il pouvait partir. Gomis s'était mis alors en quête d'un club, et avait noué des contacts avec les Anglais de Newcastle.

Mais début août, Lyon refuse une offre de 10 millions d'euros (8+2 millions de bonus), ce qui décourage les Britanniques. A l'époque, les proches du joueur accusent la direction lyonnaise d'avoir volontairement fait capoter les négociations.

Les deux parties se renvoient alors coup sur coup. Gomis vit la reprise du championnat de Ligue 1 depuis les tribunes, et le 24 août l'attaquant n'est même pas retenu pour un match avec la réserve. Le club réagit en expliquant que cette décision a été prise pour éviter que le joueur ne se blesse.

Le problème, c'est que depuis le début de cette crise, Lyon a perdu son attaquant vedette Lisandro Lopes (parti du côté d'Al Gharafa au Qatar), sans recruter de solution de rechange. Le marché des transferts se clôturant lundi 2 septembre à minuit, le club semble avoir fait le choix de conserver son attaquant, quatrième meilleur buteur de Ligue 1 la saison dernière (16 réalisations).

Déjà la crise ?

Les tweets de Jean-Michel Aulas surviennent alors que le club rhodanien sort d'une série de quatre défaites consécutives. Deux en championnat – face à Reims (0-1) à domicile la semaine dernière, et à Evian (1-2) samedi - et surtout deux lors du barrage de la Ligue des Champions.

Les Lyonnais sont passés au travers de leur double confrontation face à la Real Sociedad, en s'inclinant au match aller et au match retour (0-2 à chaque fois). Une claque synonyme de non-qualification pour la prestigieuse coupe d'Europe.

Pour ces deux rencontres, les observateurs avaient constaté l'absence flagrante d'un attaquant à la pointe de l'attaque lyonnaise. A l'époque, Gomis était tenu à l'écart du groupe...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.