Ligue 1 : Lille contraint au nul à Nantes par un Alban Lafont déterminant

Le gardien nantais n'a rien laissé passer penant 75 minutes, mais a dû s'incliner face à Ismaily, qui a permis à Lille d'éviter la défaite vendredi soir à la Beaujoire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Lillois Mohamed Bayo et le Nantais Nicolas Palois à la lutte lors de ce match comptant pour la 2e journée de Ligue 1, le 12 août 2022 à Nantes.   (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

Ce Lille a du cran. Menés à Nantes, les Dogues sont parvenus à égaliser pour grappiller un point (1-1), vendredi 12 août en ouverture de la deuxième journée de Ligue 1. La prestation des Nordistes a été à l'image de la philosophie de leur entraîneur, Paulo Fonseca. La victoire n'a certes pas été au bout, mais le potentiel offensif de ce Losc est prometteur. 

Avec seize tirs dont cinq cadrés, les Lillois se sont montrés entreprenants. Les combinaisons, permises par une possession de balle conséquente (70%), ont été efficaces et ont créé de nombreux décalages. Le but nordiste est d'ailleurs intervenu sur un une-deux entre Ismaily et Jonathan David, conclu par la recrue brésilienne (76e). Il n'aurait pas été illogique que le Losc l'emporte, au vu de l'abondance des occasions créées.

André frustré par la barre

Benjamin André a trouvé la barre, et le nouvel arrivant Rémy Cabella a chauffé les gants d'Alban Lafont. A l'arrivée, l'ancien portier de Toulouse s'est montré déterminant. Ses arrêts de grande classe ont longtemps frustré les attaquants lillois. "Il mérite d'être en équipe de France", a salué son adversaire Cabella en zone mixte. Une performance salvatrice, d'autant que les Canaris ont largement levé le pied en seconde période.

Ce visage tranche avec une première période plutôt réussie par les Nantais. Moses Simon a ouvert la marque (28e) sur le seul tir cadré de son équipe, quelques minutes après avoir touché le poteau. Quelques mouvements, dans la lignée de la saison passée, ont donné de l'allant au jeu nantais, malgré la prestation en demi-teinte de Ludovic Blas. Mais avec ce second nul d'affilée, les joueurs d'Antoine Kombouaré font du surplace.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.