Cinq défaites consécutives, 11e au classement... les chiffres qui expliquent le limogeage de Patrick Vieira de l'OGC Nice

Nommé entraîneur de l'OGC Nice en juin 2018, Patrick Vieira a alterné le bon et le moins bon à la tête de l'équipe azuréenne. Si les Niçois sont parvenus à se qualifier en Ligue Europa à l'issue de la saison 2019-2020 amputée de dix matches en raison du coronavirus, ils n'ont pas brillé dans la compétition et en sont déjà éliminés. Le bilan comptable n'est pas bon non plus en Ligue 1 depuis le début de la saison. Nice pointe à la onzième place du championnat, insuffisant pour les ambitions du projet Ineos.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Patrick Vieira a été démis de ses fonctions d'entraîneur de l'OGC Nice (VALERY HACHE / AFP)

• 5 défaites consécutives toutes compétitions confondues

La série noire des Niçois commence le 5 novembre, avec une défaite à Prague, contre le Slavia en Ligue Europa. Trois jours plus tard, ils chutent, contre Monaco, dans le derby de la Côte d’Azur, à domicile (1-2). Les Aiglons ne sont pas en réussite à l’Allianz Riviera, puisqu’ils s’y inclinent de nouveau contre le Slavia Prague, puis contre Dijon en Ligue 1 (1-3), et enfin contre le Bayer Leverkusen jeudi soir. Le Gym n’y arrive plus, et devra se ressaisir contre Reims, dimanche, sans Patrick Vieira.

• Une onzième place en Ligue 1

Les Niçois pointent à la 11e place du classement, avec déjà 6 points de moins que Montpellier, cinquième, mais aussi un match de retard. A leur décharge, ils ont déjà affronté le MHSC, le PSG et Lille, des équipes bien classées. Mais ils se sont aussi inclinés contre Dijon, la lanterne rouge, et ont subi trois autres revers. Insuffisant pour le moment pour convoiter une place européenne, qui est pourtant une ambition du club depuis son rachat par Ineos, à l’été 2019. L’actionnaire a d’ailleurs beaucoup investi durant l’été 2020 pour former une belle équipe avec les recrutements d’Amine Gouiri pour 7 millions d’euros, de Rodson Bambu pour 8 millions d’euros, ou encore de Morgan Schneiderlin pour 2,3 millions d’euros.

Plus généralement, depuis son arrivée au Gym, Patrick Vieira a dirigé l’équipe lors de 77 matches en Ligue 1, pour 31 victoires, 21 nuls, et 25 défaites. Son équipe n’a pas non plus brillé en coupes nationales, avec comme meilleur résultat un huitième de finale de Coupe de la Ligue en 2019 et de Coupe de France en 2020.

• 15 buts encaissés en Europa League : opération portes ouvertes

Dans un groupe abordable, avec l’Hapoël Beer-Sheva, la Slavia Prague, et le Bayer Leverkusen, qui faisait office de favori, l’OGC Nice ne l’a emporté qu’une fois, contre les Israéliens, 1-0, avant le dernier match de poule qui les opposera à nouveau. Un bilan de quatre défaites en cinq matches qui s’explique par des largesses défensives et 15 buts concédés, dont 6 lors de la première rencontre contre Leverkusen. Les Niçois sont d’ores-et-déjà éliminés de la coupe d’Europe, avant leur dernière rencontre, un constat qui a certainement pesé dans la décision de limoger Patrick Vieira. En début de saison, Julien Fournier, le directeur exécutif du Gym, affirmait qu’une élimination en phase de groupes de la Ligue Europa serait "un coup d’arrêt dans le projet Ineos".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.