Cet article date de plus d'un an.

Bus caillassé, Payet magique, Icardi tueur : le récap de la 13e journée de Ligue 1

Le match OM-OL a enflammé la fin du week-end, avec notamment un Dimitri Payet de gala. Strasbourg s'est réveillé de sa torpeur grâce à un attaquant Sud-Africain qu'on croyait être devenu muet. Monaco continue sa remontée. L'effet Puel se confirme à Saint-Etienne qui, après sa victoire contre Nantes, se retrouve au pied du podium. Enfin, Mauro Icardi a confirmé qu'il était en train d'éjecter Edinson Cavani de son trône d'attaquant titulaire avec le PSG. Notre recap' de la 13e journée de Ligue 1
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Le match : OM-OL, quel pied !

Il y a eu le match. Intense, tragique, inattendu, surprenant comme rarement en Ligue 1. On a eu droit à l'OM de gala, celui qui mérite son histoire, entre un Payet de génie (auteur d'un doublé, à la 18e et à la 39e minute) et un Steve Mandanda solide comme un roc. Lyon n'a pas démérité, à la faveur d'une deuxième période vaillante, où Marseille a tremblé jusqu'au bout, notamment après la réduction du score de Moussa Dembélé à la 59e minute. 

Et puis il y a eu la périphérie du match. Avant la rencontre : le car lyonnais a été caillassé à son arrivée au Vélodrome. Jean-Michel Aulas a été fidèle à lui-même, bon père protecteur envers ses louveteaux agressés, demandant à ce que justice soit faite, puis toujours aussi amer (et sincère) dans la défaite. Pendant : quel beau tifo brandi par les supporters marseillais ! Et quelle ferveur, dans un stade bondé (record d'affluence), chauffé à blanc, à la limite du supportable parfois, qui a fait basculer le match dans l'irréel avec des volutes de brouillard si épais que l'on n'y voyait plus rien à la télé ! 

Le joueur : Lebo Mothiba

Strasbourg s'est réveillé ce week-end. Et les Alsaciens le doivent en grande partie à Lebo Mothiba. L'attaquant sud-africain, la plupart du temps relégué sur le banc depuis le début de la saison, a réalisé une grande prestation ce samedi face à Nîmes (4-1). Strasbourg a enquillé quatre buts, soit plus de la moitié de leur total de la saison avant la rencontre (7). Mothiba en a mis deux, lui qui n'avait plus marqué depuis six mois.

Surtout, il a convaincu dans le nouveau système de jeu de Thierry Laurey. L'entraîneur strasbourgeois opte pour une attaque à deux avant-centres, alors que depuis le début de la saison, il titularisait systématiquement Ajorque seul en pointe. Mais la présence de Mothiba n'a pas du tout neutralisé Ajorque, bien au contraire (il a ouvert le score). Résultat, les Strasbourgeois signent le carton de la journée et surtout, ils sont sortis de la zone rouge, désormais 16e. 

Le chiffre : 17 

Mauro Icardi marque un but toutes les 17 touches de balle. L'attaquant argentin a encore peaufiné cette statistique ce samedi, puisqu'il a marqué le but de la victoire parisienne dès... son deuxième ballon. Plus que son incroyable efficacité, Mauro Icardi impressionne par sa capacité à enchaîner les bonnes performances, lui qui n'est arrivé au club que cet été. Face à Brest, contre qui Paris a délivré une prestation très moyenne, le but d'Icardi a été symbolique.

L'avant-centre était en effet remplaçant à l'entame du match. Thomas Tuchel avait profité de ce match pour donner sa chance à Edinson Cavani mais celui-ci l'a complètement vendangée, avec des maladresses à la pelle et aucun but marqué. Le but d'Icardi, à peine deux minutes après la sortie d'El Matador, a-t-il sonné son glas ? 

La décla : Leonardo Jardim, l'entraîneur de Monaco pour la 1re fois de la saison dans le Top 10  

« Nos objectifs, c'est le haut du tableau. On est parti avec un grand retard. Maintenant, on récupère ce retard. Notre effectif n'est pas celui de l'an dernier. Je suis sûr qu'avec le travail, l'équipe va jouer les premières places du tableau. Mais on n'est pas seuls. Il y a Lille, Lyon, Marseille et d'autres. »

Le tweet : 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.