Bordeaux-Marseille : dans un match sans saveur, l’OM s'impose enfin en Gironde après 44 ans de disette en Ligue 1

Quarante-quatre ans après leur dernière victoire en championnat à Bordeaux, les Marseillais se sont enfin imposés en Gironde.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Cengiz Under a inscrit l'unique but de la rencontre entre Bordeaux et l'Olympique de Marseille. (ROMAIN PERROCHEAU / AFP)

Dans un stade à huis clos et face à une équipe girondine diminuée par le Covid-19, Marseille s’est imposé à Bordeaux (1-0), vendredi 7 janvier. Une première depuis 1977. Les Olympiens ont largement dominé des Marine et Blanc en manque de fraîcheur physique pour certains, et privés de plusieurs joueurs. Les Marseillais de Cengiz Ünder, le buteur de la soirée, en profitent pour reprendre la deuxième place en attendant la rencontre de l’OGC Nice face à Brest. 

Malgré les demandes de report du match de la part du club girondin alors que 21 de ses joueurs ont été testés positifs ces trois dernières semaines, la rencontre face à l’OM avait été maintenue par la Ligue. Pour exprimer leur mécontentement, les dirigeants bordelais avaient décidé d’un huis clos, mais les supporters du FCGB se sont tout de même déplacés en nombre aux abords du stade pour accompagner leurs joueurs et dénoncer "l’injustice" par des banderoles sans équivoque : "FFF/LFP : le business avant la santé". 

Des Marseillais en manque d'efficacité

Sur le terrain, l’absence de spectateurs n’a pas aidé les acteurs de la rencontre à emballer la partie. L’Olympique de Marseille a dominé la rencontre de la première à la dernière minute sans concéder beaucoup d’occasions. Face à une équipe bordelaise qui avait choisi de procéder en contres, les hommes de Jorge Sampaoli ont ouvert le score à la 38e minute, par l’intermédiaire de Cengiz Ünder, qui a profité d’un mauvais dégagement de Benoît Costil.

Le portier bordelais s’est ensuite bien rattrapé en s’interposant à plusieurs reprises pour empêcher les Olympiens de creuser l’écart au score. Devant, ses coéquipiers n’ont tenté leur chance pour la première fois qu’à la 42e minute, et il a fallu attendre la 69e pour voir le premier tir cadré girondin. Malgré de meilleures intentions et une plus grande intensité en deuxième période, les Bordelais n’ont jamais été en mesure d’inquiéter les Marseillais.

Les Girondins voient donc leur invincibilité face aux Phocéens prendre fin à domicile en championnat, dans des conditions particulières, que regrettait Yacine Adli à l'issue de la rencontre : "On a fait un match à 100% de nos capacités […] Je ne préfère même pas revenir sur le Covid, si je dis ce que j’ai sur le coeur, je risque d’avoir de gros problèmes." Au contraire, le capitaine marseillais, Dimitri Payet, s'est forcément réjoui de la performance de son équipe : "C’est historique. Au delà des trois points, c’est extraordinaire. J’ai vécu huit ou neuf années où en venant ici on ne gagnait pas. Ce soir on met un terme à la plus longue série de la Ligue 1 et croyez-moi, on est fiers de nous."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.