Cet article date de plus d'un an.

Banderoles et chants homophobes pendant le match Nice-OM : le parquet de Nice ouvre une enquête

Une enquête de flagrance a été ouverte pour "injures en raison de l'orientation sexuelle", a précisé le procureur.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les supporters de Nice déploient une banderole homophobe lors du match face à Marseille le 28 août 2019. (VALERY HACHE / AFP)

Le parquet de Nice ouvre une enquête, après les banderoles et chants homophobes en tribunes pendant le match de Ligue 1 de football entre Nice et Marseille mercredi 28 août, a indiqué ce jeudi 29 août le procureur à franceinfo, confirmant une information de l'Équipe.

Une enquête de flagrance a été ouverte pour "injures en raison de l'orientation sexuelle", a précisé Jean-Michel Prêtre.

"Les Marseillais c'est des pé...", suivi de : "La Ligue, on t'enc..."... Ces chants ont été entonnés alors que des banderoles homophobes apparaissaient dans les tribunes. Résultat : la rencontre a été suspendue par l'arbitre pendant une dizaine de minutes en première période.

Plusieurs matches ont été interrompus depuis le début du championnat 2019/2020 en raison de chants homophobes dans les tribunes. La Ligue de football professionnel réunira jeudi 5 septembre des associations de lutte contre l'homophobie et des associations de supporters, afin d'évoquer le sujet de l'homophobie dans les stades.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.