Cet article date de plus d'un an.

Banderoles et chants homophobes pendant le match Nice-OM : le parquet de Nice ouvre une enquête

Une enquête de flagrance a été ouverte pour "injures en raison de l'orientation sexuelle", a précisé le procureur.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les supporters de Nice déploient une banderole homophobe lors du match face à Marseille le 28 août 2019. (VALERY HACHE / AFP)

Le parquet de Nice ouvre une enquête, après les banderoles et chants homophobes en tribunes pendant le match de Ligue 1 de football entre Nice et Marseille mercredi 28 août, a indiqué ce jeudi 29 août le procureur à franceinfo, confirmant une information de l'Équipe.

Une enquête de flagrance a été ouverte pour "injures en raison de l'orientation sexuelle", a précisé Jean-Michel Prêtre.

"Les Marseillais c'est des pé...", suivi de : "La Ligue, on t'enc..."... Ces chants ont été entonnés alors que des banderoles homophobes apparaissaient dans les tribunes. Résultat : la rencontre a été suspendue par l'arbitre pendant une dizaine de minutes en première période.

Plusieurs matches ont été interrompus depuis le début du championnat 2019/2020 en raison de chants homophobes dans les tribunes. La Ligue de football professionnel réunira jeudi 5 septembre des associations de lutte contre l'homophobie et des associations de supporters, afin d'évoquer le sujet de l'homophobie dans les stades.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.