Cet article date de plus de six ans.

Aulas condamne les propos de Bielsa

Le président de Lyon Jean-Michel Aulas a estimé mardi que l'entraîneur de Marseille Marcelo Bielsa avait commis une "faute grave" en critiquant publiquement son président Vincent Labrune, et qu'il fallait une "réaction assez ferme".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Pour moi, il y a faute lourde, exprimée pendant que les dirigeants  n'étaient pas là, l'un était en vacances et l'autre à une réunion de l'UCPF", a  déclaré Jean-Michel Aulas sur RMC. "Moi, je ne laisserais pas passer, mais je comprends la difficulté à intervenir. S'il n'y a pas intervention après un fait aussi grave, on s'expose à un autre niveau de difficultés. Il faut une réaction assez ferme. J'espère qu'il n'y aura pas une épidémie avec d'autres entraîneurs".

"Aucun entraîneur à Lyon n'aurait fait cette déclaration", a-t-il également assuré, parlant de Vincent Labrune comme de son "ami". "C'est comme si dans une  société industrielle, le directeur de la production, qui serait l'entraîneur, venait à traiter ses dirigeants de menteurs et remettre en cause la stratégie", a-t-il avancé. Jeudi dernier en conférence de presse, Marcelo Bielsa avait adressé de vives critiques à son président, notamment sur le recrutement, l'accusant à demi-mot de lui avoir menti et évoquant les sentiments de "révolte" et de "déception" qui l'habitent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.