Cet article date de plus de deux ans.

AS Monaco : "on fait le tri, on part en guerre" explique Henry

En conférence de presse ce jeudi, le coach de l'AS Monaco ne s'est pas montré tendre avec ses joueurs. Après l'élimination du club du Rocher en 16es de finale de la Coupe de France contre Metz (1-3) et avant la 22e journée de Ligue 1 contre Dijon, Thierry Henry a mis les points sur les i : le groupe monégasque va être resserré pour garder "des mecs qui ont envie de sauver le club".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (VALERY HACHE / AFP)

Depuis quelques semaines, on a pris l'habitude de voir le visage dur et les sourcils froncés de Thierry Henry en conférence de presse. Cette fois, après l'élimination de l'ASM en Coupe de France et avant un match capital contre Dijon (samedi, 20 heures) en Ligue 1, ce sont des mots forts que l'entraîneur monégasque a prononcé.

Interrogé sur la réunion de crise qui a eu lieu mardi soir au stade Louis-II et sur les effets de celle-ci, le champion du monde 1998 a eu le sens de la formule.

"On est dans une situation critique, malheureusement, ça n'a pas changé. On a resserré le groupe. Un moment donné, il faut des mecs qui ont envie de sauver le club, qui ne pensent pas à leur gueule. On fait le tri. On part en guerre."

Un match "super important" contre Dijon

Les joueurs allant être écartés n'ont toutefois pas été révélés par le Français. "Vous allez voir l'équipe, il y a trop de noms" a-t-il simplement commenté.

Les deux prochaines rencontres des joueurs du Rocher, contre Dijon et Guingamp, s'annoncent d'ores et déjà comme un tournant pour les 19es du championnat. "C'est un match super important (contre Dijon, NDLR)", a confessé Henry. " Il y aura encore beaucoup de matches après, mais ça peut être un tournant. Si on avait battu Nice ou Strasbourg, voire les deux, on serait sorti de la zone rouge. Il faut battre Dijon et enchaîner contre Guingamp."

Thierry Henry en danger et bientôt remplacé... par Jardim ?

Ces dernières heures des rumeurs venues d'Angleterre, notamment du Daily Mail, faisaient état d'un ultimatum rapide quant à l'avenir de Thierry Henry à la tête de l'AS Monaco. Le quotidien britannique rapporte même que les dirigeants monégasques seraient déjà prêts à licencier leur entraîneur. Aussi, le successeur aurait déjà été choisi et pourrait être... Leonardo Jardim. Le manager portugais reviendrait trois mois après avoir été remercié.

Tout cela reste, bien évidemment, au conditionnel. Une chose est sûre : Monaco joue très gros ce week-end.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.