Cet article date de plus d'un an.

AS Monaco : Leonardo Jardim à nouveau poussé dehors ?

Monaco–Matin et L’Equipe assurent ce samedi que les heures de Leonardo Jardim sur le banc de Monaco sont comptées. Selon les deux publications, le technicien portugais a négocié aujourd’hui son départ avec ses dirigeants avec qui il était en désaccord depuis plusieurs semaines. Le nom de Marcelino, l’ancien entraîneur de Valence, est avancé comme favori à la succession de Jardim.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Leonardo Jardim avait gagné un sursis mais la sentence aurait fini par tomber. Le technicien de l’AS Monaco, à la position de plus en fragilisée depuis le début de saison, devrait être débarqué dans les prochaines heures par la direction du club du Rocher selon Monaco-Matin et L’Équipe. La publication locale a été la première à l’annoncer ce samedi après-midi, assurant que Jardim serait présent dimanche pour la reprise de ses hommes, dans le seul but de leur dire au revoir. L’Équipe est, pour sa part, encore plus expéditive, assurant que le technicien a déjà pris ses affaires, signifiant la fin de son deuxième passage au club monégasque.

Jardim avait déjà vu son aventure à l’ASM se terminer en eau de boudin la saison dernière, après un début de saison complètement manqué et une seule victoire en douze matches. Rappelé deux mois plus tard après l’intermède guère plus convaincant de Thierry Henry, le Lusitanien n’aura jamais réussi à remettre les pièces du puzzle comme il avait su si bien le faire lors de ses quatre premières saisons dans la Principauté. Devenu maître dans l’art de s’accommoder des changements incessants de son effectif au gré des transferts et des plus-values faites par Monaco, il a longtemps su trouver la bonne formule à l’image d’une saison 2016-2017 exceptionnelle, ponctuée d’un titre de champion de France au nez et à la barbe du PSG et d’une demi-finale de Ligue des champions.

Marcelino, Moreno ou un autre remplaçant ?

Mais les derniers mois ont vu l’AS Monaco s’enfoncer au classement et Jardim ne plus trouver l’ossature de son équipe. L’entraîneur de 45 ans aurait notamment vu une partie de son vestiaire lui tourner le dos, en particulier les dernières recrues expérimentées Cesc Fabregas ou Wissam Ben Yedder. Le large succès 5-1 contre Lille juste avant la trêve n’aura donc pas suffi à convaincre Monaco de donner encore sa chance à son coach.

Pour le remplacer, le doute est total et les pistes, toutes annoncées comme proches, nombreuses. Monaco-Matin délivrait dans un premier temps une short-list à l’accent très espagnol avec Unai Emery, fraîchement débarqué d’Arsenal, Quique Setién et Marcelino comme principales pistes explorées.

Peu de temps après, L’Équipe avançait que Marcelino "devrait être" le successeur de Jardim. L’ancien technicien de Valence avait réussi des merveilles avec les Ches, les ramenant en Ligue des champions cette saison et décrochant la Coupe d’Espagne l’an passé. L’entraîneur de 54 ans a également pour lui l’avantage de connaître les contextes compliqués, après avoir subi la loi du président valencien Peter Lim, qui avait finalement obtenu sa tête, malgré sa grande côte d’amour auprès de ses joueurs et des supporters.

L’AFPRMC puis Nice-Matin affirment pour leur part qu’un autre homme est "proche de s’engager" selon une proche du dossier, l’ancien sélectionneur de l’Espagne Robert Moreno. L’ancien bras droit de Luis Enrique au Barça mais aussi avec la sélection espagnole avait pris la place de sélectionneur alors qu’Enrique avait mis sa carrière entre parenthèses pour raisons familiales en juin dernier. Viré sans ménagement après seulement six matches pour faire à nouveau de la place à Enrique, Moreno (42 ans) pourrait alors vivre sa première expérience d’entraîneur principal de club avec Monaco. La balle est dans le camp du club, tout n’est plus qu’une question de patience.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.