Ligue 1 : le PSG et Montpellier seuls au monde

Toute l'actualité de votre club après la 27e journée résumée en deux lignes.

L\'attaquant montpelliérain Olivier Giroud face à la défense de Caen, le 11 mars 2012.
L'attaquant montpelliérain Olivier Giroud face à la défense de Caen, le 11 mars 2012. (JEAN YVES DESFOUX / MAXPPP)

Toute l'actualité de votre club après la 27e journée jouée les samedi 10 et dimanche 1 mars résumée en deux lignes.

1- PSG 58 points (vainqueur à Dijon 2-1). Le PSG ne joue pas très bien, mais a marqué 7 buts dans le temps additionnel cette saison, record de France. Et à 99% signe que la chance du champion s'est installé sur la Capitale.

2- Montpellier 57 (vainqueur 3-0 de Caen). Trois buts, trois tirs sur la barre, une pléiade d'occasions et des joueurs souriants. Montpellier est bien l'équipe la plus sympa à voir jouer du championnat. 

3- Lille 47 (battu à Lyon 1-2) A Lille, les défenseurs ne défendent pas si bien, mais ils marquent (encore par Chedjou contre Lyon). Lille a la meilleure attaque de défense du championnat. Reste à avoir la meilleure défense.

L\'attaquant de Lille Nolan Roux se prend la tête entre les mains après avoir raté une occasion face à Lyon, le 10 mars 2012.
L'attaquant de Lille Nolan Roux se prend la tête entre les mains après avoir raté une occasion face à Lyon, le 10 mars 2012. (JEFF PACHOUD / AFP)


4- Saint-Etienne 46 (vainqueur de Valenciennes 2-1). Saint-Etienne confirme qu'il peut aller loin en championnat grâce à cette belle victoire. Un match fou, que Valenciennes aurait dû (pu?) gagner.

5- Rennes 44 (tenu en échec par Auxerre 1-1). Certes, Auxerre est en difficulté, mais que le coach rennais Frédéric Antonetti jette un paquet de Kleenex en direction du banc auxerrois sous prétexte qu'il se plaint beaucoup auprès de l'arbitre, c'est petit.

6-Toulouse 44 (tenu en échec par Lorient 1-1). Comme d'habitude face au TFC, l'ancien gardien toulousain Fabien Audard a fait le match de sa saison.

7- Lyon 43 (vainqueur de Lille 2-1). Comme par hasard, quand Lyon redresse la situation, il y a un derby contre Saint-Etienne la semaine qui suit. Histoire de reprendre l'avantage psychologique et d'aller chercher en filou la 3e place, comme l'an passé.

8- Marseille 39 (battu par Ajaccio 0-1). Se faire rattrapper par Bordeaux, c'est le signe que la saison est vraiment pourrie.

9- Bordeaux 39 (vainqueur de Brest 2-0). Rattrapper Marseille, c'est signe que la saison n'est pas si mauvaise, finalement. "On peut viser la cinquième, la sixième place. On a prouvé qu'on n'est pas plus bêtes que les autres" fanfaronne Francis Gillot, le coach.

10- Evian 33 (battu par Sochaux 3-2). Perdre le match. Perdre Govou sur blessure. Perdre le côté "béton armé" de sa défense. Une soirée de perdue.

L\'attaquant d\'Evian Sidney Govou évacué du terrain après une blessure face à Sochaux, à Annecy, le 10 mars 2011.
L'attaquant d'Evian Sidney Govou évacué du terrain après une blessure face à Sochaux, à Annecy, le 10 mars 2011. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)


11- Valenciennes 31 (battu par Saint-Etienne 1-2). VA confirme son statut d'équipe la plus plaisante du championnat. Mais en même temps son statut d'équipe la moins bien récompensée du championnat, rapport à ses ambitions offensives. Dommage.

12- Brest 30 (battu par Bordeaux 0-2). Alex Dupont, l'entraîneur, avait annoncé sur le ton de la boutade une victoire 5-4 histoire qu'on arrête de dire que Brest est une équipe défensive. Ce 0-2 peut suffire à ce qu'on arrête de le dire.

13- Ajaccio 29 (vainqueur de Marseille 1-0). Le miracle continue.

14- Caen 28 (battu à Montpellier 0-3). Une défaite à la caennaise : les joueurs ont bien joué, n'ont pas fermé le jeu, mais ont encaissé beaucoup de buts...

15- Lorient 28 (tenu en échec à Toulouse 1-1). Et dire qu'en novembre, on voyait Lorient se mêler à la course à l'Europe...

16- Nice 27 (tenu en échec face à Nancy 1-1). Le plus significatif dans ce match? Les 10 dernières minutes, quand les deux équipes n'ont pas osé sortir de leur moitié de terrain de peur de perdre le match.

17- Nancy 27 (auteur d'un bon nul à Nice 1-1). Idem.

18- Dijon 27 (battu par Paris 1-2). L'absence totale de couverture sur le corner dijonais... qui entraîne le but du PSG est à montrer dans toutes les écoles de football comme ce qu'il ne faut pas faire. Pour moins que ça, David Ginola a été fustigé en place publique pendant 20 ans après France-Bulgarie.

19- Auxerre 24 (auteur d'un nul à Rennes 1-1). Pas vernis, les Auxerrois auraient dû (pu?) bénéficier d'un penalty et repartir avec les trois points de la victoire. La semaine prochaine, les supporters ont appelé à soutenir les joueurs après une manif contre les dirigeants. Cohérent.

20- Sochaux 24 (vainqueur à Evian 3-2). La résurrection. Sochaux n'avait marqué que deux buts au cours des 11 dernières rencontres. Et là, trois d'un coup! Il faut dire que la défense d'Evian les a bien aidés. Renouveau à confirmer la semaine prochaine, face à Nice.